Après avoir découvert la discipline de la force athlétique en 2013 à la suite d’années de Kickboxing et d’athlétisme, le champion marocain Nezar Ballil s’est imposé comme une figure incontournable de powerlifting sur la scène marocaine mais également sur la scène internationale.

Né en 1978 à Tanger, Nezar a débuté sa carrière sportive par la pratique de l’athlétisme (100 m) avec le club tangérois Bahrein, avant de bifurquer vers la pratique du kickboxing puis vers la discipline de la force athlétique en 2013, année où la ville de Tanger a accueilli un événement sportif régional (la région du nord) dans cette discipline.

“Mon entraîneur m’a conseillé et m’a encouragé à participer à ce championnat en raison de la force physique que j’avais, a confié Nezar à la MAP, notant qu’en relevant ce défi, il a réussi à décrocher la première place.

“Ce sacre m’a permis de m’intéresser davantage à ce sport et à sa pratique aux niveaux national et international”, raconte Nezar, notant que sa volonté de participer à un tournoi national grandissait avec le temps.

En effet, en 2013 un tournoi national allait se tenir dans la ville de Safi sous la supervision de l’Union marocaine de force athlétique et bras de fer sportif, se rappelle Nezar, qui ne cache pas sa fierté d’avoir pris part à cette compétition, décroché la médaille d’or et pulvérisé un record dans la catégorie du “développé couché”.

Tels furent les débuts triomphants du champion marocain dans la discipline de la force athlétique, des débuts couronnés par la validation du ticket pour le championnat d’Afrique (fin 2013) où Nezar s’est distingué en s’adjugeant la première place dans la catégorie du développé couché.

Depuis lors, Nezar s’est spécialisé dans la force athlétique et a commencé à s’entraîner d’une manière professionnelle. En 2015, le champion marocain a signé sa deuxième participation au Championnat d’Afrique où il s’est contenté de la deuxième position. Ce fut la dernière compétition du Marocain qui a été contraint d’abandonner le sport pour des raisons personnelles.

“Après une interruption de plus de trois”, poursuit Nezar, j’ai repris les entraînements et les compétitions nationales en prévision d’une participation au championnat du monde de Japon.

Lors de cette première expérience dans une compétition mondiale, Nezar a terminé neuvième, un résultat plus qu’honorable dans un championnat ayant réuni plus de 1256 participants venus des quatre coins du monde.

Le champion marocain dit avoir gagné beaucoup en confiance après cette performance mondiale, notant que son objectif était de viser les mondiaux de Canada 2019. Sa participation au Championnat d’Afrique qui s’est déroulé en Afrique du Sud en mars de la même année, et où il a obtenu la première place dans la catégorie des poids libres et dans celle du développé couché, a servi de bonne préparation pour les mondiaux de Canada.

“Le championnat du monde au Canada a été catalyseur d’une grande motivation pour moi”, a relevé Nezar, notant que grâce à un entraînement rigoureux et aux précieux conseils de l’entraîneur Hamid Jamal, il a réussi à décrocher la place.

“J’espère avoir plus de chance lors de la prochaine échéance”, a confié le champion marocain, qui s’apprête à prendre part au championnat du monde en Afrique du Sud, qui se déroulera du 26 avril au 3 mai, dans les trois catégories du squat, du développé couché et du soulevé de terre.

Par ailleurs, le Marocain a déploré l’absence d’une Fédération royale marocaine de la force athlétique ce qui limite considérablement l’émergence d’autres champions marocains dans cette discipline sportive, mettant en avant la présence de nombreux jeunes talents qui, avec du soutien et de l’encadrement, sont capables d’honorer le Maroc lors des compétitions internationales.

La création d’une fédération pour ce type de sport permettrait la formation d’une Équipe nationale qui comprendra les meilleurs du moment dans la scène sportive nationale, capables de rivaliser avec les équipes les plus puissantes, en particulier l’Afrique du Sud, l’Algérie, la Libye et la Namibie qui dominent le continent dans cette spécialité, a ajouté Nezar.

Le champion a mis en exergue la présence de plus de 50 clubs sur l’ensemble du territoire national et de plus de 100 pratiquants de force athlétique, soulignant la nécessité de créer une instance dirigeante avec une volonté de servir cette discipline sportive et de la promouvoir.

Bouton retour en haut de la page
Fermer