Les mutations que vivent actuellement les Marocains du monde nécessitent de repenser les objectifs et les priorités touchant cette partie des Marocains afin de les adapter aux défis de la conjoncture, a indiqué, vendredi à Rabat, la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi.

En application de la stratégie nationale des MRE, le ministère veille sur l’élaboration d’une nouvelle approche pour mobiliser les compétences et les investissements des Marocains du monde afin contribuer au développement de leur pays, a souligné la ministre dans une allocution à l’occasion de la 7ème réunion du Comité technique issu de la commission ministérielle chargée des MRE.

Consciente de l’importance de la décentralisation administrative, Mme El Ouafi a fait savoir que son département accompagne également les chantiers de la régionalisation avancée en prenant compte de la dimension régionale dans la gestion des affaires des MRE et de la stratégie nationale de la migration et de l’asile.

La commission ministérielle chargée des MRE a, en outre, formulé une série de recommandations qui ont permis de résoudre nombre de problématiques et de répondre aux attentes et aux aspirations des MRE, notamment aux niveaux administratif, consulaire, social, culturel, juridique et de l’investissement.

Pour sa part, le chargé de mission au Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Aziz Rifki, a relevé, dans une déclaration à la presse, que le CCME a présenté une note sur les compétences marocaines et la mondialisation de la migration à la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement et au ministère de tutelle. Il a aussi soumis une palette de recommandations au ministère visant à répondre aux attentes des MRE.

La réunion du comité technique issu de la commission ministérielle chargée des MRE a été consacrée notamment à l’examen du programme national pour la mobilisation des compétences marocaines à l’étranger, et du cadre institutionnel y afférent, deux projets préparés par une équipe conjointe intégrant également le ministère de l’Éducation nationale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer