L’ambassadeur de la Russie au Royaume-Uni a été convoqué, lundi, au ministère britannique des Affaires étrangères pour s’expliquer sur l’empoisonnement de l’opposant Alexeï Navalny, a annoncé le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab.

Les autorités britanniques ont convoqué Andreï Kéline “pour faire part de leur profonde préoccupation au sujet de l’empoisonnement d’Alexeï Navalny”, a déclaré M. Raab sur Twitter, appelant Moscou à fournir “une enquête complète et transparente”.

M. Navaly est tombé malade sur un vol de Tomsk à Moscou jeudi dernier. Les médecins en Allemagne, où il est soigné, ont annoncé qu’il avait “probablement” été empoisonné, suscitant les critiques de Moscou, qui a soutenu qu’aucune substance toxique attestant d’un crime n’a été identifiée.

Berlin et les autres pays occidentaux pointent du doigt les autorités russes et les exhortent à fournir des explications. La Russie a, de son côté, reproché à Berlin “de retarder le processus de l’enquête qu’elle réclame” en ne transmettant pas les pièces du dossier aux autorités russes.

“Toute tentative d’associer la Russie de quelque manière que ce soit à ce qui s’est passé (avec M. Navalny, ndlr) est inacceptable à nos yeux”, a déclaré plus tôt ce matin Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

Alexeï Navalny est sorti du coma artificiel et son état de santé s’améliore, a annoncé lundi l’hôpital berlinois où il est soigné.

Bouton retour en haut de la page
Fermer