Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves le Drian, a affirmé, lundi à Rabat, que le Maroc est un acteur central en Afrique dans le domaine muséal et patrimonial comme dans bien d’autres domaines.

Intervenant lors de la cérémonie de signature d’une convention de subvention entre la Fondation nationale des musées (FNM) et l’Agence française de développement (AFD), M. Le Drian a souligné que ce partenariat avec le Royaume en matière muséale et patrimoniale, qui trouve sa première concrétisation au Maroc, permettra de définir et de mettre en œuvre un programme panafricain de renforcement des capacités et de partage d’expériences dans ce domaine.

Précisant que ce partenariat met en œuvre les objectifs du président de la République française, concernant un profond renouvellement du partenariat culturel de la France avec l’Afrique, et conformément à son discours à Ouagadougou, le chef de la diplomatie française a mis en avant le rôle fondamental de la FNM, qui, en accueillant des experts d’Afrique et de France, s’affirme comme un carrefour régional d’expertises et de savoir-faire pour la conservation et la préservation du patrimoine.

Après avoir salué l’engagement du président de la FNM, Mehdi Qotbi, “qui œuvre inlassablement entre les deux rives de la Méditerranée à travers le Cercle d’amitié franco-marocaine et l’Association Trait d’Union Maroc-Europe”, le responsable français a félicité les équipes de la FNM et de l’AFD d’avoir, dans un contexte contraint, élaboré ce programme qui témoigne des liens culturels forts, divers et anciens unissant les deux pays et de la qualité du dialogue des deux services de coopération qui est à la mesure de ce “partenariat d’exception”.

“En ces temps de crises, crise sanitaire et crise liée au terrorisme, à l’extrémisme, il est très important de lutter contre la tentation de repli sur soi”, a poursuivi M. Le Drian, affirmant être convaincu que la meilleure réponse est celle de l’ouverture et du partage culturel auquel la FNM contribue de manière éminente.

La convention de subvention entre la FNM et l’AFD dont la cérémonie de signature s’est déroulée au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, est dotée d’une enveloppe de 300.000 euros, et vise à mettre en œuvre un programme de renforcement des capacités et d’échange d’expériences dans le cadre d’une coopération panafricaine, en mobilisant un ensemble d’experts issus des pays de l’Afrique de l’ouest francophone et de la France, dans le but d’échanger les bonnes pratiques et de structurer un réseau d’experts africains sur les métiers des musées et du patrimoine.

La cérémonie de signature de cette convention a été marquée par la présence notamment l’ambassadrice de France à Rabat, Hélène Le Gal, le président de la commission des Affaires étrangères et de la défense au Sénat français, Christian Cambon, et de la directrice générale de l’Institut français du Maroc, Clélia Chevrier Kolačko et du député et membre de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale, M’jid El Guerrab.

Bouton retour en haut de la page
Fermer