Le parti national-conservateur du Premier ministre hongrois Viktor Orban a subi un grand revers dans la capitale Budapest face à l’opposition, à l’issue des élections municipales de dimanche.

Le candidat de centre-gauche Gergely Karacsony, qui bénéficie d’un large soutien de l’opposition, a remporté 50,1% des voix, mettant un terme aux ambitions du maire sortant Istvan Tarlos (44,8%), d’après des résultats partiels rapportés par les médias.

Six formations d’opposition dont les verts, les socialistes et les libéraux ont uni leurs efforts pour empêcher le candidat du parti au pouvoir de briguer un nouveau mandat à la tête de la capitale.

Pro-européen et sensible aux questions environnementales, le nouveau maire a salué une “victoire historique”, alors que le Premier ministre s’est dit, lors d’une rencontre avec les militants de son parti, “prêt à coopérer” avec la nouvelle assemblée municipale.

A l’issue des élections municipales, l’opposition aura réalisé une performance meilleure qu’attendu en province en l’emportant dans 10 des 23 principales villes du pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer