La Direction de la prison locale El Arjat 2 a démenti les allégations selon lesquelles le détenu (M.M) souffre à cause d’une grève de la faim qu’il a observée ainsi que de “plusieurs maladies chroniques”.

Dans une mise au point en réponse à ce qui a été relayé par des sites d’information et sur les réseaux sociaux sur l’état de santé de cet individu en détention préventive pour blanchiment d’argent, la Direction de l’établissement pénitentiaire a souligné que ces allégations sont véhiculées par des parties “irresponsables” pour induire en erreur l’opinion publique.

Les conditions de détention de la personne concernée répondent aux normes sanitaires, indique la même source, ajoutant que ce détenu bénéficie des soins nécessaires prodigués par le staff médical de l’établissement comme il a eu droit aux analyses médicales et aux médicaments administrés pour la maladie dont il souffre au niveau du cœur.

Concernant l’avis adressé à la Direction de l’établissement à propos d’une grève de la faim de 48H, le détenu a reçu des denrées alimentaires durant la période précitée, conclut la source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer