nt7arko-VF

Le pilote italien de MotoGP Andrea Iannone a fait appel de sa suspension de 18 mois pour dopage ainsi que l’Agence mondiale antidopage, a annoncé mardi le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Iannone, 30 ans, qui court pour Aprilia, avait été suspendu 18 mois le 31 mars à la suite d’un contrôle positif à un produit dopant effectué à l’issue du Grand Prix de Malaisie à Sepang le 3 novembre 2019.

Il avait été contrôlé positif au propionate de drostanolone, un stéroïde androgène anabolisant interdit par l’Agence mondiale antidopage (AMA) et la Fédération internationale de motocyclisme (FIM).

“Andrea Iannone demande à ce que la décision soit annulée alors que l’AMA demande à ce que la décision soit remplacée par une suspension de quatre ans pour le pilote”, a indiqué le TAS dans un communiqué. Celle-ci correspond à la période prévue pour ce genre d’infraction.

Le tribunal a précisé qu’aucune date n’avait encore été fixée pour l’examen de ces appels.

Iannone avait également été disqualifié des deux dernières courses de la saison 2019, en Malaisie et à Valence (Espagne) le 17 novembre, qu’il n’avait de toute façon pas terminées. Il conserve, du coup, sa 16e place au classement 2019 avec 43 points.

Aprilia a par ailleurs annoncé mardi que le coéquipier d’Andrea Iannone, l’Espagnol Aleix Espargaro, avait prolongé son contrat avec l’écurie italienne jusqu’à la fin 2022.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer