CAMPAGNE MDJS NT7ARKO W NKTACHFO
CAMP MDJS TAJA

La sélection nationale du Maroc dispose du potentiel pour rivaliser avec n’importe quelle équipe, a affirmé le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa.

L’équipe nationale a ses chances contre l’Espagne, car elle a terminé première d’un groupe où il y avait le deuxième mondial, la Belgique, et la Croatie, vice-Championne du monde, a indiqué M. Lekjaa dans une interview accordée au site « Medias 24 ».

Il a relevé que « quand il y a l’envie, le mental, quand le groupe vit bien (…), je pense que tous les ingrédients sont là pour aller le plus loin possible ».

Revenant sur la qualification aux 8es de finale aux dépens du Canada (2-1), M. Lekjaa a souligné que son sentiment a été semblable à celui de tous les Marocains, « fierté et honneur », relevant que « ce qui était magique aussi, c’est le public marocain sur place. Le moment de l’hymne national est un moment magnifique à vivre sur place. Nous avons beaucoup travaillé et vécu ces moments inoubliables grâce aux directives et au suivi permanent de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ».

Le président de l’instance fédérale a fait savoir qu’après la victoire et la qualification face au Canada, il a appelé les joueurs à croire en leur potentiel et avoir confiance en eux, estimant que « le niveau de la Coupe du monde, ce n’est pas la préparation physique ou technique, c’est le mental qui joue ».

« Quand vous rentrez sur le terrain sans complexe d’infériorité, vous pouvez rivaliser avec n’importe qui », a-t-il noté.

Concernant la forme physique des éléments nationaux après le match contre le Canada, M. Lekjaa a fait savoir que « tout cela est suivi avec les meilleures technologies, le staff médical…Tout ce qu’il faut aux meilleurs standards ».

Revenant sur le changement d’entraîneur avec la nomination de Walid Regragui, le responsable fédéral a expliqué qu’« aujourd’hui, tout le monde dit que c’était une bonne décision (…) il fallait prendre une décision, je l’ai prise, je l’ai assumée, je l’assume ».

  1. Lekjaa a ajouté que « ce qui manquait à l’équipe nationale, c’est cette ambiance (…). Il fallait retrouver l’ambiance d’un groupe qui vit bien. Pour moi, le profil idéal c’était Walid ».

CAMPAGNE MDJS NT7ARKO W NKTACHFO
Bouton retour en haut de la page
Fermer