MDJS hta nta kouayri – Yoga

L’Afrique aura désormais quatre représentants directs en phase finale de la Coupe du monde féminine 2023, contre trois par le passé, selon la nouvelle répartition décidée par le Bureau du Conseil de la Fédération internationale de football (FIFA).

“Au vu du succès retentissant rencontré par l’édition 2019, il a été décidé l’an dernier d’élargir le format de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA de 24 à 32 équipes afin de continuer à encourager le développement du football féminin. La FIFA a depuis travaillé en étroite collaboration avec les confédérations sur la répartition des places pour l’édition 2023, que le Bureau du Conseil a confirmé ce jeudi”, écrit la FIFA sur son site officiel.

Lors de l’édition 2019 qui s’est déroulée en France, le continent africain était représenté par trois pays (Afrique du Sud, Cameroun et Nigeria), les deux derniers ayant atteint les 8es de finale.

D’après la répartition des places directes (29 sur 32), six places reviendront à la confédération asiatique de football (AFC), quatre pour la CAF, autant pour la CONCACAF , trois pour la CONMEBOL (Confédération sud-américaine de football), une pour l’OFC (Confédération du football d’Océanie) et 11 places directes pour l’UEFA.

En leur qualité de pays hôtes, l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont automatiquement qualifiées et leur place est directement déduite du quota attribué à leur confédération respective, à savoir l’AFC et l’OFC, précise la FIFA.

MDJS Hta nta kouayri – Livreur
Bouton retour en haut de la page
Fermer