L’artiste Mohamed Baala a donné, mardi soir à Casablanca, le coup d’envoi de son exposition intitulée “Beginnings”, qui va occuper l’espace de la galerie d’art “l’Atelier 21” jusqu’au 16 mars prochain.

Cette exposition, la première qu’il monte individuellement, a réuni une pléiade de créateurs et de passionnés d’arts plastiques, venus découvrir les toiles et les sculptures sur bois inspirées des arts traditionnels et de l’artisanat marocains, africains et d’ailleurs.

A cette occasion, l’artiste a souligné que son art reflète sa vie quotidienne dans sa relation avec autrui, faisant savoir que ses œuvres comprennent plusieurs strates démontrant “l’existence de plusieurs débuts dans son rapport à l’art, en ce sens que chacune des strates représente un nouveau départ”.

Dans une déclaration à la MAP, l’artiste a relevé que ses œuvres se distinguent par la présence des couleurs qui apparaissent, indéniablement, comme l’expression d’une combinaison entre l’implicite et le paraître, notant que son passage dans le domaine touristique a considérablement influencé ses œuvres.

Mo Baala, qui a déjà participé à des expositions collectives notamment à Marrakech, Paris et Marseille, ne s’est jamais spécialisé dans une forme artistique. Il passe du dessin à la peinture, exploite les collages, la sculpture et les graffitis. Il crée également des installations accueillant des performances musicales et explore le médium photographique, le street art et l’action painting.

Natif de Casablanca, c’est au cœur des souks de Taroudant, sa ville de cœur, que cet artiste pluridisciplinaire a grandi et puisé l’essentiel de son éducation artistique et créative. Ses passions pour la lecture, le cinéma, la musique et la philosophie alimenteront également son univers créatif.

Bouton retour en haut de la page
Fermer