La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, a souligné, mardi à Madrid, les “excellents” résultats réalisés par son pays en matière de gestion des flux migratoires, grâce à la coopération active notamment avec le Maroc.

“Il s’agit d’un phénomène structurel qui nécessite une gestion globale et intégrée, comportant des réponses sur les flux irréguliers et la migration régulière”, a affirmé Mme Gonzalez, qui s’exprimait lors du Conseil des ambassadeurs arabes à Madrid, ajoutant que l’Espagne a obtenu d’excellents résultats grâce à la coopération notamment active avec le Maroc.

La ministre a, par ailleurs, exposé la politique étrangère de l’Espagne envers la Méditerranée et le monde arabe, affirmant l’engagement de son pays à continuer à promouvoir les opportunités qu’offre la région et à contribuer au progrès démocratique et à la consolidation des institutions, indique un communiqué du ministère.

Après avoir relevé que l’avenir de la Méditerranée, et en particulier de sa rive sud, affecte directement la sécurité et la stabilité de l’Espagne et de l’Union européenne (UE), Mme Gonzalez a assuré que son pays œuvrera à trouver une solution politique aux anciens et nouveaux conflits et à renforcer la coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

“Pour l’Espagne, la relation avec la rive sud de la Méditerranée revêt une importance particulière, avec des défis clés à relever, tels que la promotion de l’intégration et le renforcement des liens économiques, y compris l’investissement et le commerce avec le monde arabe”, a fait savoir la ministre, notant que la diplomatie économique sera l’un des principaux axes de l’action de son département.

Interrogée sur le processus de paix au Moyen-Orient, la cheffe de la diplomatie espagnole a souligné l’urgence que les Palestiniens et les Israéliens négocient directement un accord qui tient compte de leurs aspirations respectives, avec le soutien de la communauté internationale.

“L’Espagne est disposée à continuer à travailler pour la résolution du conflit, à la lumière de notre attachement à la solution à deux États, aux résolutions des Nations Unies et aux paramètres juridiques internationaux”, a insisté la ministre.

Ont pris part à cette cérémonie les diplomates représentant des pays arabes accrédités à Madrid, dont l’ambassadeur du Maroc, Mme Karima Benyaich.

Bouton retour en haut de la page
Fermer