Le Président du Parlement européen, David Sassoli, s’est félicité du pré-accord conclu à La Valette entre quatre pays européen (France, Allemagne, Italie et Malte) pour la mise en place d’un système de répartition automatique des migrants débarquant à Malte ou en Italie.

Cet accord montre que “l’Europe ne peut avancer que si elle respecte la dignité humaine et le principe de solidarité en l’associant à la responsabilité”, a-t-il souligné dans un communiqué.

M.Sassouli s’est dit convaincu que le Parlement et la Commission européenne œuvreront “pour élargir l’accord aux autres pays de l’Union européenne”.

“Quiconque atterrit dans un pays européen arrive en Europe et tous doivent participer à la redistribution de manière réglementée et non plus sur une base volontaire: ce sont les principes fondamentaux que le Parlement européen avait indiqués dans sa proposition de réforme du Règlement de Dublin”, a-t-il insisté.

Les ministres de l’Intérieur français, allemand, italien et maltais, réunis lundi à La Valette pour un mini-sommet sur l’immigration, se sont entendus pour la répartition automatique des migrants débarquant à Malte ou en Italie, une mesure qui devra être validée par les autres Etats membres.

Le texte, qualifié de “base d’accord”, sera soumis pour approbation à l’ensemble des pays de l’Union européenne (UE) lors d’un conseil européen au Luxembourg le 8 octobre prochain, ont précisé les ministres de l’Intérieur des quatre pays et la présidence finlandaise de l’UE.

Le mécanisme de répartition se veut temporaire dans l’attente d’une renégociation du règlement de Dublin, qui confie aujourd’hui le traitement des demandes d’asile au pays d’arrivée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer