Au moins quatorze policiers ont été tués lundi matin dans une embuscade à la municipalité de Aguililla, dans l’Etat de Michoacan, (ouest du Mexique), a annoncé le ministère de sécurité publique de cet Etat du pays.

“Quatorze policiers sont morts dans l’attaque qui s’est produite dans la ville d’Aguililla”, dans le Michoacan, a confirmé la ministre chargée de la Sécurité publique, Olga Sánchez Cordero, sur son compte Twitter.

Le drame a eu lieu lorsque des policiers, ayant répondu à un appel de détresse, ont été pris pour cible par des hommes armés à leur arrivée sur les lieux, ont rapporté les médias locaux.

Des hommes armés étaient embusqués depuis le matin à bord de véhicules blindés lorsque les policiers sont arrivés, souligne le quotidien El Sol de Mexico, précisant que les autorités locales avaient reçu des menaces des groupes armés quelques jours avant cette attaque.

Les responsables de la police locale ont assuré que “tout était mis en œuvre pour retrouver les auteurs” de l’attaque.

L’État de Michoacan est une plaque tournante des guerres violentes contre le crime organisé qui ont balayé le Mexique ces dernières années.

C’était à Michoacan que le gouvernement avait déployé l’armée pour la première fois en 2006 pour lutter contre les gangs criminels. Depuis lors, le Mexique a enregistré plus de 250 000 meurtres, dont 33 755 l’année dernière, un nouveau record.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a exprimé sa volonté de faire diminuer la criminalité dans son pays, depuis son élection en décembre dernier.

Il a mis en place une Garde Nationale afin de rendre à la police des responsabilités qui incombaient depuis plusieurs années à l’armée, déployée depuis 2006 dans le cadre d’une offensive généralisée contre le crime organisé.

Bouton retour en haut de la page
Fermer