La chancelière allemande, Angela Merkel, a condamné fermement, lundi, les violences urbaines ayant eu lieu le week-end à Stuttgart, qualifiant d'”ignobles” les actes de vandalisme contre les policiers.

“Ceux qui ont participé à de tels actes de violence, brutalement attaqué des policiers, détruit et pillé des magasins, n’ont aucune raison valable à faire valoir” pour le justifier, a souligné le porte-parole de la chancelière allemande, Steffen Seibert, dans une déclaration aux médias.

Ces individus “se sont élevés contre leur ville, contre les citoyens avec qui ils vivent et contre les lois qui nous protège tous”, a déploré le porte-parole.

Une vingtaine de personnes, dont la moitié sont de nationalité allemande, ont été interpellées, selon la police qui fait état de 19 blessés légers dans ses rangs.

Les violences ont éclaté à la suite d’un contrôle de police vers minuit pour une affaire de stupéfiant. Plusieurs centaines de jeunes gens, jusqu’à 500, se sont alors dirigés en petits groupes vers le centre-ville pour y semer le chaos pendant plusieurs heures.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer