MDSJ CHALENGE VIRTUEL BANNIERE 2

Les bonnes performances réalisées par les nombreux internationaux marocains dans les différents championnats européens n’ont pas laissé les clubs du vieux continent indifférents. Ces exploits ont incité ces clubs à chercher d’arrache-pied à les courtiser pour qu’ils rejoignent leurs équipes, menant des négociations secrètes avec les agents des joueurs, surtout que leurs valeurs marchandes n’ont pas cessé d’augmenter.

La concurrence entre les équipes européennes pour recruter les internationaux marocains n’est pas due au hasard mais elles est plutôt motivée par plusieurs considérations, à savoir le talent de la nouvelle génération des joueurs marocains, leur formation académique, la maturité tactique dont ils ont fait preuve dernièrement, leur adaptation rapide à l’environnement européen et la grande évolution qu’a connue leur niveau. Des critères qui ne feront qu’augmenter leur valeur financière dans les années à venir et leur permettra d’occuper la première place dans le monde arabe et en Afrique.

Le premier transfert du mercato a connu le recrutement de l’international Hakim Ziyech (26 ans) par le club anglais de Chelsea venant de l’Ajax d’Amsterdam avec un montant qui a atteint les 45 millions d’euros selon des médias anglais. Ces derniers n’ont pas hésité à encenser les statistiques du joueur au pied gauche magique, relevant 8 buts et 21 passes décisives dans les 32 matchs toutes compétitions confondues auxquelles il a participé.

La course des grands clubs européens vers les nouveaux talents marocains naissant dans le ciel du football mondial s’est traduite par la compétition entre le Borussia Dortmund et l’Inter Milan afin de s’attacher les services du jeune défenseur marocain Achraf Hakimi, considéré actuellement l’un des meilleurs arrières latéraux du monde. Le joueur de 21 ans a opté, début juillet, de continuer son évolution chez les Nerazzurri sous la direction de l’entraîneur Antonio Conte, concluant un accord entre les deux clubs, selon les médias spécialisés, de 45 millions d’euros, et avec un contrat qui s’étend jusqu’à l’été 2025.

Le même scénario s’est produit entre le Napoli et la Fiorentina pour le milieu de terrain des Lions, Sofiane Amrabet. La Viola a annoncé, fin janvier dernier, avoir signé officiellement un contrat avec l’international marocain venant d’Hellas Vérone pour 18 millions d’euros, alors qu’il était proche de rejoindre les rangs du club Napolitain, faute d’un désaccord sur les termes personnels du contrat.

La Fiorentina parie sur sa nouvelle recrue pour être une valeur ajoutée à l’équipe, après avoir été choisi meilleur joueur d’Hellas Vérone la saison précédente. Le joueur marocain a également été choisi dans l’équipe type du Calcio et classé 8ème meilleur joueur du dit championnat selon le journal “La Gazzetta dello Sport”.

Afin de changer l’ambiance et d’avoir plus de temps de jeu, l’international marocain, Zouhir Fedal, de 31 ans, a préféré quitter le Real Betis pour le Sporting Lisbonne, dans le cadre d’un contrat qui s’étend sur deux saisons avec possibilité de renouvellement pour 2,7 millions d’euros. Le club portugais a exprimé son souhait de signer, le défenseur vétéran, après le niveau impressionnant dont il a fait preuve à l’Espanyol, Levante, le Deportivo Alaves, avant de passer au Real Betis, sans oublier son expérience réussie en Italie avec Parma, Palermo et Sienna.

Si un certain nombre de joueurs ont décidé de leurs destinations pour la saison prochaine, l’avenir d’autres joueurs est toujours indécis et à l’ombre de la discrétion. Nous pouvons citer en tête de classement le premier gardien de but de l’équipe nationale marocaine, Yassine Bounou, qui a mené judicieusement Séville à remporter le titre de l’Europa League contre l’Inter Milan.

À ce propos, les médias néerlandais ont révélé récemment que le PSV Eindhoven était intéressé par les services de Bounou, toujours lié par un contrat officiel avec l’équipe de Gerona et dont le prêt à Séville se termine à la fin de la saison en cours, proposant une offre d’un montant de 2,2 millions d’euros après une première tentative qui n’a pas abouti lors du Mercato d’hiver.

Cependant et d’après les dernières nouvelles, le club andalous n’abandonnera pas son gardien et essaie d’aller de l’avant pour acheter son contrat, après les niveaux impressionnants qu’il a démontrés et qui ont aidé son équipe à remporter le titre de l’Europa League. Selon le journal “Marca”, le club sacré européen a exprimé son intention de signer définitivement le joueur de 29 ans, ce qui lui coûtera 4 millions d’euros, sur la base des termes contenus dans le contrat de prêt de Bounou à Séville.

En Turquie, les journaux locaux ont rapporté que l’international marocain Mounir Mohamedi, le gardien de but du club espagnol de Malaga, est sur le point de renforcer l’équipe de Besiktas, qui cherche à ramener le deuxième gardien de but des Lions de l’Atlas pour 1,5 millions d’euros, profitant de la crise financière qui a frappé son équipe, la poussant à libérer tous ses joueurs étrangers, dont l’autre duo marocain, Badr Boulahroud et Hicham Boussefiane.

Les mêmes sources ont signalé que Mounir Mohamedi, qui a gagné le prix Zamora du meilleur gardien de but du championnat de deuxième division pour la saison 2019-2020, serait sur le point de rejoindre la Turquie, dans une nouvelle expérience, après avoir laissé son empreinte en deuxième division espagnole, avec Malaga et Numancia bien avant.

La capacité du joueur marocain à rayonner et apporter une plus-value a suscité l’intérêt des clubs européens et les a poussés à chercher les jeunes talents. A cet égard, les journaux “Mondo Deportivo” et “Diario Sevilla” ont confirmé que l’arrière gauche marocain Hamza Mendyl, le joueur du club allemand de Schalke, est désormais sur le radar du Real Betis, qui cherche à le faire signer, pour apparaître sous ses couleurs dans la prochaine saison de la Liga.

Les mêmes journaux ont révélé que l’équipe andalouse espère persuader les responsables du club allemand de renoncer aux services du joueur de 22 ans, qui a joué la saison dernière en Ligue française avec Dijon, et racheter le contrat du joueur de manière permanente ou à le contracter en prêt.

Malgré la pandémie du coronavirus qui a induit une diminution variant de 47,6% et 4,5% des taux de la valeur marchande des joueurs depuis la suspension des compétitions de football, y compris les joueurs internationaux marocains, la valeur de ces derniers reste toujours élevée sur le marché des transferts, qui sera clos en octobre prochain.

Les prochains jours révéleront de nouveaux transferts, dont les négociations se font dans une discrétion totale. On peut citer à titre d’exemple Noussair Mazraoui, le jeune défenseur de l’Ajax Amsterdam (12 millions d’euros), Selim Amallah, le milieu du terrain de Standard de Liège (5 millions d’euros), et bien d’autres jeunes talents qui tracent discrètement leur chemin vers la célébrité.

MDJS CHALLENGE VIRTUEL
Bouton retour en haut de la page
Fermer