La ville de Marrakech a abrité les 7 et 8 novembre courant, une session de formation autour du thème “la lutte contre la violence basée sur le genre à travers le renforcement de la masculinité positive dans les établissements scolaires de la région Marrakech-Safi”.

Organisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Académie Régionale d’Education et de Formation (AREF) Marrakech-Safi et la Fédération Nationale des Associations des Parents et Tuteurs des Elèves au Maroc et l’association “Annakhil” (porteuse du projet), cette session de formation a été axée sur les techniques de construction d’un plan d’action de la fédération dans le domaine de la lutte contre la violence basée sur le genre.

Près de 30 participants représentant les sections de la fédération à Marrakech-Safi, ont ainsi bénéficié d’un renforcement des capacités dans le domaine de “la prise en charge des victimes de violence au sein des établissements scolaires et leur environnement”, “la prévention contre cette violence”, “la protection des victimes et le renforcement du dialogue et de la collaboration entre les associations des parents et les acteurs éducatifs en vue de lutter contre ce phénomène”.

Dans une allocution de circonstance, le président national de ladite Fédération, Noureddine Akouri, a mis l’accent sur l’importance de ce genre de formation dans la consécration de la culture de l’égalité et dans la lutte contre les stéréotypes fondés sur le genre au sein des établissements scolaires.

Et de rappeler que cette formation s’inscrit dans le cadre d’une série de formations programmée dans le cadre du plan d’action 2020-2021, visant à mettre sur pied un projet de lutte contre la violence basée sur le genre, à travers le renforcement de la masculinité positive au sein des établissements scolaires de la région Marrakech-Safi.

Lors de cette session, marquée par une interaction positive entre les membres de la fédération à travers le partage des visions et le développement des mécanismes de travail, il a été convenu de travailler sur des points précis lors de la prochaine session et ce, dans la perspective de leur mise en œuvre dans les établissements scolaires.

Réalisé en partenariat avec le Fonds d’affectation spéciale des Nations-Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et ONU- Femmes (entité onusienne consacrée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes), ce projet vise à améliorer les politiques publiques dans le domaine de la lutte contre la violence basée sur le genre dans les établissements scolaires.

Il se fixe aussi pour finalité d’améliorer la participation de l’opinion publique en matière de lutte contre la violence basée sur le genre au sein des établissements scolaires.

Bouton retour en haut de la page
Fermer