La société civile et le secteur privé ont contribué aux efforts déployés, au niveau de la préfecture de Meknès, pour la généralisation de l’enseignement préscolaire au titre de l’année scolaire 2020-2021.

Des associations de la société civile et des acteurs privés ont contribué, ainsi, à la réhabilitation et à l’équipement de trente salles de classe au niveau de certains établissements scolaires, répartis sur le territoire de la préfecture, apprend-on auprès de la direction provinciale de l’éducation nationale.

Ces structures ont été réalisées et aménagées dans le cadre de partenariats entre ces acteurs et l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Fès-Meknès, selon la même source, qui fait état de la création par l’AREF, au titre de l’année scolaire en cours, de 53 salles de classe supplémentaires dédiées à l’enseignement préscolaire.

Ces nouvelles structures viennent s’ajouter aux 105 salles réalisées et équipées au titre de l’année scolaire 2019-2020, à l’initiative de l’AREF de Fès-Meknès.

Le nombre des inscrits en préscolaire au niveau de la préfecture de Meknès a atteint 26.347 élèves, soit un taux de 85 pc.

Ces élèves se répartissent entre l’enseignement préscolaire public intégré avec 6.732 inscrits, l’enseignement préscolaire privé (5.531) et l’enseignement préscolaire traditionnel (14.084).

Au niveau national, le nombre d’enfants inscrits en préscolaire s’est élevé à 910.428 au titre de l’année scolaire 2019-2020 pour atteindre un taux de 72,5%, selon les statistiques du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer