Une mission économique du MEDEF, se rendra, en octobre prochain au Maroc, a-t-on appris auprès de la CGEM et du patronat français.

Forte d’une soixantaine d’entreprises françaises, la mission qui aura pour thème « Innovation et ville durable », viendra au Maroc pour explorer les opportunités liées notamment au smart-city, aux énergies renouvelables, à la mobilité et à l’environnement, a confié à la MAP, le Président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, en marge des travaux de l’université d’été du MEDEF qui se tient mercredi et jeudi à Paris.

D’ailleurs les préparatifs de cette mission ont été parmi les sujets examinés à cette occasion par la CGEM et le MEDEF.

« La rencontre avec M. Mezzouar a porté sur la préparation du déplacement de la délégation d’entreprises françaises qu’organisera le MEDEF en octobre prochain au Maroc », a déclaré à la MAP le Vice-président du MEDEF national, Fabrice Le Saché.

« La CGEM, qui est notre partenaire historique avec qui nous avons des liens de confiance, nous aide à organiser ce séjour pour qu’il soit le plus productif et le plus opérationnel possible », a-t-il dit.

Selon le responsable du MEDEF, « nombre d’entreprises françaises sont intéressées d’investir au Maroc et de nouer des coopérations avec les entreprises marocaines, car le Maroc jouit d’une économie dynamique qui fonctionne bien, une économie dotée d’une main d’œuvre formée et compétente ».

« Le Maroc c’est aussi un hub pour certaines de nos entreprises vers l’Afrique notamment subsaharienne », a-t-il ajouté.

« Il y a des choses qui ont été faites au Maroc et qui sont tout simplement impressionnantes, le port Tanger-Med par exemple. C’est une dynamique dans laquelle on souhaiterait s’insérer », a affirmé M. Le Saché.

Selon lui, ce genre de mission pourrait booster les relations économiques et commerciales entre les deux pays pour que la France puisse reprendre son rang de premier partenaire économique du Royaume.

« Il n y a pas de fatalité. On a peut être régressé dans les classements mais il faut justement nous mobiliser et c’est à cela que sert cette mission. Car si on veut faire des affaires avec un pays, il faut déjà s’y déplacer. Si on veut nouer des contacts, il faut se rencontrer. Les affaires, c’est des liens humains avant tout et c’est pour cela qu’il faut multiplier le nombre des missions », a-t-il ajouté.

A l’occasion de sa prochaine mission au Maroc, le MEDEF va emmener des PME, des start-up… « On va emmener toutes les typologies d’entreprises et on va essayer de les porter sur le marché marocain. Nous allons planter les graines de nouvelles relations commerciales avec le Maroc », a-t-il dit.

Le thème choisi pour cette mission est « Innovation et ville durable ». « C’est un sujet qui est très important en France et au Maroc, où il y a eu des plans de régionalisation.

« Mobilité, transport, habitat…les entreprises françaises ont des expertises et un savoir faire technologique qui peuvent être intéressants. Et puis, nous avons-nous aussi à apprendre du Maroc et les entreprises marocaines sont plus que les bienvenues en France », a affirmé le responsable du MEDEF qui a formé l’espoir que les relations « ne soient pas à sens unique ». « Nous aussi, nous avons besoin des savoirs et des expertises de la vision marocaine des choses », a-t-il dit.

Une délégation de la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM), conduite par son président Salaheddine Mezouar, a assisté, mercredi, à l’université d’été du MEDEF, l’un des temps forts de la rentrée politique et économique en France.

La présence à cette rencontre patronale française, sur invitation du MEDEF, a été l’occasion pour la délégation de la CGEM composée notamment de Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank, Administrateur de la CGEM et Président du Club des Chefs d’entreprise France-Maroc et de Mostapha Mellouk, Président de la commission communication à la CGEM, de tenir plusieurs réunions avec des responsables du MEDEF, axées tout particulièrement sur le renforcement des relations déjà solides entre les deux patronats.

Bouton retour en haut de la page
Fermer