MDJS 1100X150 VA CHRONO

Au lendemain du 8e titre de champion consécutif du Bayern Munich, ses dauphins Dortmund et Leipzig ont flanché mercredi face à des équipes qui luttent pour le maintien.

Le Borussia a perdu 2-0 à domicile contre Mayence, et Leipzig a concédé un nul 2-2 à Düsseldorf après avoir mené 2-0.

Le gagnant de la soirée est le Bayer Leverkusen. Sa victoire 3-1 contre Cologne lui permet de reprendre son petit point d’avance sur Mönchengladbach, vainqueur la veille de Wolfsburg (3-0).

Un petit point crucial à deux journées de la fin, synonyme de quatrième place, et donc de Ligue des champions la saison prochaine.

Après l’ouverture rapide du score par Sven Bender (1-0, 7e), la pépite de 21 ans Kai Havertz a doublé la mise avant la pause (2-0, 39e). La presse allemande dit qu’il pourrait ne plus jouer pour son club formateur l’an prochain, attiré par les sirènes des grands d’Europe, à commencer par le Bayern Munich.

Le troisième but est l’oeuvre du jeune espoir français Moussa Diaby, une superbe conclusion après s’être enfoncé seul dans la défense (3-1, 83e).

D’un côté Dortmund, déjà qualifié pour la Ligue des champions, mais désormais sans aucune chance de titre. De l’autre Mayence, 15e et à la limite de la zone rouge de relégation, en lutte pour sa survie.

La motivation était clairement du côté de Mayence, qui a amplement mérité sa victoire 2-0 contre un Borussia totalement amorphe, malgré la présence sur la pelouse de toutes ses vedettes.

Jonathan Burkhardt a ouvert le score (33e), puis le jeune Français Jean-Philippe Mateta n’a pas tremblé pour doubler la mise sur pénalty après la pause (49e).

Dortmund reste cependant deuxième avec 66 points, et trois longueurs d’avance sur Leipzig (63 pts), qui complète le podium.

L’autre gagnant du jour est Düsseldorf, qui a arraché dans le temps additionnel (90+2) une égalisation précieuse sur la pelouse du RB Leipzig, après avoir été mené 2-0.

Ce point du nul permet à Düsseldorf (29 pts) de reprendre une longueur d’avance sur Brême (28 pts).

Le Fortuna est donc toujours 16e, dans la position de barragiste potentiel, alors que Brême est avant-dernier et relégable.

Le dernier Paderborn, battu mardi 1-0 par l’Union Berlin, est d’ores et déjà certain de retrouver l’an prochain la deuxième division, après avoir passé une seule saison parmi l’élite.

Pour Schalke, la série noire continue: battu 2-1 à Francfort, le club de la Ruhr glisse à la 10e place.

Pilier historique du foot allemand, Schalke avait heureusement réussi un bon début de saison (5e à la fin des matches aller), qui lui évite les affres de la lutte pour le maintien.

Mais sa dernière victoire remonte au 4 février (3-2 contre le Hertha Berlin), et depuis, l’équipe a enregistré huit défaites et cinq nuls. La pause forcée du coronavirus n’a absolument pas inversé la tendance.

Bouton retour en haut de la page
Fermer