La cérémonie de remise des trophées de la 2ème édition du Prix de l’Enseignant(e) de l’année au niveau de la région Marrakech-Safi a été organisée, dimanche, au siège de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) et ce, dans le strict respect des mesures préventives pour enrayer la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Lancée le 12 janvier 2020, la 2è édition du “Prix de l’enseignant(e)” est le fruit d’une collaboration réussie entre l’AREF, la Fondation Zahid et l’Association des Amis de l’Ecole Publique à Marrakech, en vue de valoriser et d’encourager les enseignants et enseignantes à mettre en œuvre les projets stratégiques de la loi-cadre 51.17, notamment en matière de développement de projets de classes pilotes, et de motiver les acteurs pédagogiques en vue d’une meilleure pratique.

Cette distinction récompense l’enseignant (e) qui a su mettre en œuvre le meilleur projet de classe ayant un impact direct et mesurable sur les apprentissages des élèves.

La réussite de la 1ère édition, organisée en 2019, a permis l’élargissement en 2020 du Prix à l’ensemble de la région Marrakech-Safi, sachant qu’il était jusque-là réservé à la province d’Al Haouz, et le lancement d’une nouvelle catégorie : les établissements primaires du réseau IPSE.

Ainsi, le prix récompense, cette année, les enseignant(e)s dans trois catégories : “l’école publique primaire” (3 prix), “l’éducation inclusive” (un prix) et “les établissements primaires du réseau IPSE” (3 prix).

Dans la catégorie de “l’école publique primaire”, le premier prix est revenu à Mme Houmame Slaoui (Safi), alors que le deuxième a été attribué à Mme Hasna Balla (Marrakech) et le troisième à Mme Nadia Naim (Safi).

Dans la catégorie de “l’éducation inclusive”, le prix a été remporté par Oumaima Tahri (Al Haouz), tandis que les trois prix, qui sont réservés à la catégorie des “établissements primaires du réseau IPSE”, ont été décernés aux professeures Fadoua Afife (1er prix), Samira Abroum (2è prix) et Keltouma Benelyazid (3è prix), exerçant à Benguérir.

S’exprimant à cette occasion, le directeur de l’AREF de Marrakech-Safi, My Ahmed Karimi, a affirmé que cette cérémonie traduit la réussite des actions des différents partenaires et acteurs pédagogiques au niveau régional, et témoigne de la distinction et de l’excellence ainsi que de l’efficacité des approches adoptées pour la mise en œuvre des chantiers pédagogiques au service du système d’éducation et de formation.

Le responsable a également souligné que ce prix ouvre la voie à des initiatives pionnières et à des projets distingués portés par les enseignants et enseignantes en vue d’améliorer les approches pédagogiques et la qualité de l’enseignement, de promouvoir les méthodes d’apprentissage et de suivre leur impact chez les apprenants dans les salles de classe au sein de l’école publique.

M. Karimi a aussi expliqué que la large participation à ce concours ainsi que la qualité et la diversité des projets témoignent de l’incidence importante de ce prix sur la scène pédagogique régionale.

De son côté, la vice-présidente de la Fondation Zahid, Mme Souad Zahid, a indiqué qu’en dépit de la suspension des cours en présentiel à la mi-mars 2020 en raison de la pandémie, cette édition a été organisée grâce à la continuité pédagogique assurée par le ministère de tutelle.

Elle a, dans ce sillage, noté que les cadres pédagogiques ont rempli la mission qui leur est dévolue tout au long de cette période exceptionnelle induite par la Covid-19, mettant en exergue le succès de ce prix qui a gagné en ampleur, en passant d’une dimension provinciale à une autre régionale et en s’ouvrant sur d’autres catégories.

Pour sa part, la présidente de l’Association des Amis de l’Ecole Publique à Marrakech, Mme Leila Benslimane, a mis en évidence la participation remarquable à cette édition et la qualité du jury composé de personnalités internationales, notant que cette initiative met en lumière les efforts déployés sur le terrain par le corps enseignant (femmes et hommes) au service de l’épanouissement des générations futures d’apprenants.

A noter que 129 projets ont été présentés dans le cadre de cette 2è édition du Prix de l’Enseignant(e) de l’année et plus de 3.800 élèves ont pu bénéficier de la créativité et de l’engagement pédagogique de leurs enseignants.

Un premier jury, composé de cadres de l’enseignement, a sélectionné 40 projets pour l’école publique et 12 pour les établissements IPSE.

Par la suite, un jury final constitué d’un panel très diversifié d’acteurs nationaux et internationaux de l’éducation a eu la difficile mission de départager les candidats qui seront sur le podium des finalistes.

Cette remise de prix marque ainsi la continuité d’un projet pédagogique porté avec ardeur par une équipe soucieuse de valoriser l’engagement total de femmes et d’hommes de terrain dans le secteur de l’enseignement en faveur de ceux qui feront la société de demain.

C’est aussi l’occasion idéale de rendre hommage aux enseignant(e)s qui, malgré les contraintes et les restrictions sanitaires posées par la pandémie, ont continué à mettre en œuvre leur enseignement et à transmettre à leurs élèves leur savoir et leur énergie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer