La Commune de Marrakech est soucieuse, depuis l’apparition de la pandémie du nouveau coronavirus, d’éviter l’enregistrement de cas d’infection par la Covid-19 parmi les élus, les fonctionnaires et les usagers et d’assurer leur sécurité sanitaire, tout en adhérant, dès le départ, aux efforts menés par les autorités, tous corps confondus, et les établissements publics pour endiguer la propagation de la pandémie dans la cité ocre.

Dans un communiqué publié suite à des informations relayées par plusieurs supports médiatiques et sites électroniques autour de l’infection d’élus et de fonctionnaires par la Covid-19, la Commune affirme avoir procédé, sous la supervision directe des membres du bureau du conseil communal, à des opérations de stérilisation et de désinfection ayant concerné les différents services administratifs communaux, les sièges des administrations publiques, les établissements scolaires, les mosquées avant et après leur réouverture, ainsi que les marchés urbains.

La Commune a aussi veillé au respect des mesures préventives et proactives recommandées par le comité de veille pour la lutte contre la Covid-19, dont la prise de température des fonctionnaires et des usagers, l’enregistrement de leurs données personnelles et le port des masques de protection avant d’accéder à l’administration.

Ces mesures portent également sur la préparation et l’affichage d’affiches ainsi que la fixation de bandes autocollantes de signalisation afin d’organiser l’entrée et la sortie, le respect de la distanciation physique, la publication et la généralisation de notes de service et de guides pratiques sur les moyens de protection du virus dans les administrations, explique le communiqué.

Et de poursuivre que la Commune a œuvré au renforcement de la coordination avec les autorités de la wilaya et sanitaires ainsi qu’avec le comité de veille régional, et à l’organisation d’opérations de dépistage suite à l’apparition de cas d’infection à la Covid-19 parmi les élus, rappelant que cette opération a concerné le 29 juin dernier plus de 90 fonctionnaires, dont les résultats des analyses ont révélé des cas positifs, qui ont été pris en charge par les autorités compétentes et soumis au traitement en vigueur.

Dans ce sens, fait savoir la même source, un total de 500 employés communaux devraient effectuer des tests de dépistage les 5 et 6 août pour dissiper toutes les peurs des fonctionnaires.

La commune de Marrakech a, en outre, veillé à apporter un soutien psychologique à l’ensemble des cadres et des fonctionnaires, d’autant plus qu’il est naturel que certains d’entre eux ressentent de la peur alors que les pays du monde entier font face à cette pandémie, ce qui requiert davantage de prudence et le respect strict des directives décrétées pour enrayer toute transmission ou propagation du virus.

Et le communiqué de conclure que la présidence du conseil communal ainsi que son bureau dirigeant et la direction générale des services suivent de près la situation et s’attachent constamment à exécuter et à mettre en œuvre les mesures préventives prises dans ce cadre, ainsi qu’à transcender et à surmonter les obstacles qui peuvent survenir en cette conjoncture.

Bouton retour en haut de la page
Fermer