Deux formations sur l’approche genre au sein de six établissements d’enseignement à Marrakech, partenaires du projet “Combattre la violence basée sur le genre dans les écoles à travers la promotion de la masculinité positive dans la région Marrakech- Safi”, ont été organisées les 14 et 15 novembre courant et ce, à l’initiative de l’Association Ennakhil.

Ces deux sessions ont été organisées en partenariat avec le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’Académie Régionale de l’Education et la Formation (AREF), la Fédération des associations des parents d’élèves, la commission régionale pour la prise en charge des femmes victimes de violence et l’Amicale Hassania des magistrats.

Ainsi, la première session de formation interactive a regroupé 20 membres des conseils pédagogiques représentant les collèges Yacoub Al Mansour, Al Mansour Dahbi, Al Atlas et Wahat al Zaytoune (Marrakech), ainsi que le collège Abid Al Jabiri (El Kelâa des Sraghna) et le collège de Sidi EL Moukhtar (Chichaoua).

Cette formation s’est fixé pour objectif l’accompagnement des conseils pédagogiques dans la révision des projets de ces établissements pour l’insertion de l’approche genre, l’adoption des mesures et l’organisation d’activités de lutte contre les violences basées sur le genre, outre la promotion de la masculinité positive.

La deuxième session de formation interactive, qui a été organisée au profit des élèves leaders (filles et garçons) représentant les six établissements scolaires, a visé le renforcement de leurs capacités en matière d’identification de la violence basée sur le genre dans le milieu scolaire, et l’acquisition des attitudes et des comportements liés à la masculinité positive.

Cette formation constitue une étape cruciale chez tous les partenaires, puisqu’elle permet aux élèves d’innover et d’organiser des activités au sein de leurs établissements scolaires pour informer et sensibiliser leurs collègues sur l’importance de mieux lutter contre la violence basée sur le genre dans le milieu scolaire, rappelle-t-on.

Bouton retour en haut de la page
Fermer