Le Maroc et le Turkménistan ont convenu, mardi à Achgabat, d’instituer une Commission mixte et de définir une feuille de route en vue d’arrêter des actions concrètes visant à donner une nouvelle impulsion au partenariat entre les deux pays.

Cette décision a été prise lors d’une rencontre dans la capitale du Turkménistan entre la Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, et le Vice-président du Cabinet des ministres et ministre des Affaires étrangères turkmène, M. Rashid Meredov.

Lors de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée entamée mardi par Mme Boucetta en Asie Centrale, M. Meredov a salué l’excellence des relations bilatérales, reflétée au plus haut niveau sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président du Turkménistan, M. Gurbanguly Berdimuhamedov.

A cette occasion, les deux parties ont passé en revue les questions régionales et internationales d’intérêt commun, saluant la convergence de vues et du soutien réciproque apporté par les deux Etats au sein des instances internationales.

Sur le plan politique, les deux parties se sont félicitées des 27 ans de leurs relations diplomatiques, et ont convenu de la nécessité d’y insuffler une nouvelle dynamique, à travers l’approfondissement des relations au niveau politique et de leur élargissement aux domaines économique et culturel pour un partenariat mutuellement bénéfique.

Par ailleurs, la Secrétaire d’Etat a tenu avec le Vice-Ministre des Affaires Etrangères, Berdniyaz Myatiyev, la deuxième session des consultations politiques entre les deux ministères des Affaires étrangères.

Lors de cette session, qui s’est déroulée en présence, notamment, de l’ambassadeur du Maroc au Turkménistan, Abdeljalil Saubry, un certain nombre de secteurs ont été identifiés par les deux parties, notamment dans le domaine économique et culturel.

Compte tenu de la richesse du patrimoine immatériel partagé par les deux pays, dans le domaine équestre et celui de la tapisserie, les deux parties ont manifesté l’intérêt de les ériger en domaines de coopération d’excellence, en multipliant les opportunités de partenariat et d’échanges.

S’agissant du volet économique, il a été question d’axer la coopération bilatérale sur des secteurs d’intérêt commun, tel que le tourisme, le secteur minier et géologique, l’artisanat, l’industrie pharmaceutique, le textile, l’énergie et les énergies renouvelables.

Aux volets éducatif et culturel, les deux parties ont convenu de développer des activités d’échange entre les jeunes ainsi que des programmes de coopération particulièrement pour la formation dans les domaines médical, touristique et d’ingénierie, en plus de l’apprentissage des langues.

A la fin de cette deuxième session des consultations politiques, Mme Boucetta et le ministre des Affaires étrangères turkmène ont procédé à la signature d’un accord cadre de coopération, d’un mémorandum d’entente sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays, et d’un mémorandum d’entente entre l’Académie marocaine d’études diplomatiques et l’Institut des relations internationales du ministère des Affaires étrangères du Turkménistan.

Après l’étape du Turkménistan, Mme Boucetta se rendra au Tadjikistan puis en Ouzbékistan.

Bouton retour en haut de la page
Fermer