Un accord-cadre a été signé vendredi à Rabat dans le domaine de la formation professionnelle entre l’institut de formation aux métiers de l’industrie automobile de Casablanca (IFMIAC) et l’Institut supérieur d’enseignement professionnel sénégalais (ISEP) de Diamniadio (Dakar).

Cet accord a été signé par MM. Arafat Atmoun, secrétaire général du département de la formation professionnelle et Malick Sow, secrétaire général du ministère sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, indique samedi un communiqué du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il vise la mise en œuvre de la vision commune des deux parties pour la formation de techniciens spécialisés de qualité dans les métiers de l’automobile, en phase avec les besoins des secteurs concernés et de l’évolution technologique incontournable pour le développement des deux pays.

Selon le communiqué, “la signature de cet accord-cadre dans le domaine de la formation professionnelle s’inscrit dans le cadre de la volonté de SM le Roi Mohammed VI, de mettre en œuvre des stratégies et des politiques qui reposent sur la foi du Souverain en la capacité du continent africain à relever les défis de son développement grâce à ses propres ressources et à la solidarité agissante entre ses pays”.

Elle vient également dans le cadre du développement et du renforcement des relations de coopération bilatérale maroco-sénégalaise et tripartite Maroc-Afrique-Corée du Sud, en particulier dans le domaine de la formation professionnelle.

Ce partenariat concerne les champs liés à la formation et au renforcement des compétences des formateurs et managers de l’ISEP et le transfert d’ingénierie et d’expertise, à la mobilité et au co-encadrement d’apprenants par des équipes mixtes.

Il porte aussi sur la collaboration en matière de validation des acquis de l’expérience professionnelle et le développement de la formation à distance, ainsi que sur le renforcement des relations avec les milieux socio-professionnels.

Bouton retour en haut de la page
Fermer