Le nombre de comptes bancaires a enregistré une hausse de 5% à plus de 28 millions durant l’année écoulée, après 4,7% en 2018, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Le nombre de comptes bancaires détenus par des particuliers ayant au moins un compte bancaire rapporté à la population adulte a progressé d’un point, d’une année à l’autre, à 61%, précise BAM qui vient de publier la 16ème édition de son rapport annuel sur la supervision bancaire – exercice 2019.

Par genre, ce taux ressort à 44% pour les femmes et 79% pour les hommes, contre 40% et 77% respectivement à fin 2018, relève la même source, faisant état d’une amélioration du taux de détention de compte bancaire par les femmes.

La répartition par tranches d’âge indique que 28% des personnes âgées de 16 à 25 ans détiennent un compte bancaire contre 24% en 2018. Cette proportion atteint 68% pour les personnes âgées de 26 à 60 ans et se situe pour les personnes âgées de plus de 61 ans à 82%.

Bank Al-Maghrib fait également savoir que les comptes ouverts par les banques participatives ont passé de 56.000 à 87.000 comptes à fin 2019.

S’agissant du nombre de cartes bancaires, il a augmenté de 7,3% à 16,2 millions à fin 2019, dont l’essentiel continue d’être utilisé pour des opérations de retrait. Parallèlement, le parc des guichets automatiques bancaires (GAB), avec un taux de progression de 4,4% contre 3,8% l’année précédente, s’est établi à 7.613 unités à fin 2019.

A l’instar des exercices précédents, cette édition du rapport annuel sur la supervision bancaire retrace les principales réalisations et actions menées en matière de réglementation bancaire, de surveillance micro-prudentielle et de protection de la clientèle des établissements de crédit.

Elle porte également sur l’évolution de l’activité et de la rentabilité des établissements de crédit et organismes assimilés ainsi que des risques qu’ils encourent.

Bouton retour en haut de la page
Fermer