Malgré ses retombées négatives, l’épidémie de Covid-19 a révélé la profondeur de la coopération et de l’amitié tissées entre le Maroc et la Chine qui s’est manifestée notamment à travers un partenariat distingué dans le domaine de la santé et de la vaccination, outre une série de rencontres et de webinaires traitant des thèmes liés à des secteurs d’activité d’intérêt commun.

Depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19 en Chine, le Royaume a exprimé sa solidarité absolue envers son partenaire asiatique, en lui procurant les équipements médicaux dont il avait besoin. Après avoir réussi à contrôler la propagation de l’épidémie, Pékin, à son tour, avait tendu la main au Maroc, tout en facilitant le retour des citoyens marocains coincés à Wuhan, l’épicentre de la pandémie.

La coopération sino-marocaine dans le domaine de la santé s’est également manifestée par la tenue d’une série de séminaires virtuels et de réunions entre des experts médicaux des deux pays dans le but d’échanger les informations et les expériences sur la lutte contre l’épidémie, les méthodes de diagnostic et de traitement, ainsi que la gestion des hôpitaux et la protection du personnel médical.

Les deux pays n’ont pas manqué d’apporter, au cours de ce contexte épidémique, leur soutien et solidarité à plusieurs pays du continent africain. A cet effet, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc, Li Li, a salué l’initiative de SM le Roi Mohammed VI d’accorder des aides médicales aux pays du continent pour faire face à la pandémie.

Lors de son entretien avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, au terme de sa mission diplomatique dans le Royaume, le diplomate chinois a exprimé la considération de son pays aux efforts de SM le Roi visant à accompagner les pays du continent africain à faire face à la pandémie de Coronavirus, saluant l’appui important apporté par le Maroc à la Chine au début de la crise sanitaire.

Le raffermissement du partenariat bilatéral a été également traduit par la signature le 20 août dernier de deux accords de coopération, entre Rabat et Pékin, en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19.

Les deux accords ont été signés via vidéo-conférence, simultanément à Rabat et à Pékin par le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb et les responsables du groupe “Sinopharm CNBG” (China National Biotec Group Company Limited), en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Ces accords viennent consolider la dynamique de coopération entre Rabat et Pékin et de lui conférer “une dimension de coopération nouvelle et prometteuse”, avait indiqué M. Bourita, notant que ces signatures tracent “les contours d’une relation pionnière et visionnaire, en ouvrant la voie à une présence stratégique de SINOPHARM au Maroc.

L’excellence des relations bilatérales a été encore une fois confirmée le 31 août dernier, lors de l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping

L’entretien s’est inscrit dans le cadre des relations d’amitié entre les deux pays, rehaussées par la Déclaration conjointe sur le Partenariat Stratégique, signée par SM le Roi et le Président chinois, lors de la visite royale à Pékin, en mai 2016.

L’entretien téléphonique entre les deux chefs d’Etat a porté sur le développement des relations bilatérales dans tous les domaines, notamment le dialogue politique, la coopération économique et les échanges culturels et humains. Sa Majesté le Roi et le Président Xi Jinping ont, également, échangé sur le partenariat entre les deux pays dans la lutte contre la Covid-19.

Dans le cadre de cette dynamique, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a eu, le 22 octobre dernier, un entretien téléphonique avec le ministre d’Etat et ministre des Affaires Étrangères de la République Populaire de Chine, M. Wang Yi.

Cet entretien, qui s’inscrit dans le cadre de la concertation permanente entre les hauts responsables des deux pays, a été consacré au suivi de l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre SM le Roi et le président de la Chine. Plusieurs sujets de dimension régionale et internationale d’intérêt commun ont été abordés par la même occasion.

S’agissant du climat des affaires, une nouvelle étape a été franchie dans l’ambitieux projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, avec la tenue d’une cérémonie virtuelle de signature des accords de partenariat avec China communications construction company (CCCC)/China Road and Bridge Corporation (CRBC), reliant CCCC/CRBC à Pékin, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) à Tanger, ainsi que Bank of Africa (BoA) (BMCE) à Casablanca.

A travers ces accords, CCCC/CRBC formalise son entrée dans le capital de la Société d’Aménagement de Tanger Tech (SATT), à hauteur de 35%, aux côtés de BoA, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et TMSA, consolidant ainsi le tour de table de la SATT.

Egalement, l’ambassadeur du Maroc en Chine, M. Aziz Mekouar a fait savoir que l’ambitieux projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech se veut un modèle de projets de coopération agissante en cours de réalisation entre le Maroc et la Chine.

S’exprimant à l’occasion de l’ouverture du Salon numérique du commerce international 2020 Chine, Moyen-Orient et Afrique du Nord (Maroc), le diplomate marocain a indiqué que les entreprises chinoises bénéficient des incitations fiscales et des infrastructures de pointe leur permettant d’opérer activement dans cette zone industrielle et d’avoir un accès sans entraves au plus grand port de la Méditerranée occidentale, le Tanger Med.

Quant à la coopération économique nouée entre les groupes financiers et les entreprises des deux pays, elle a été consolidée davantage via la signature d’un protocole d’accord en octobre dernier, entre Bank Of Africa, par l’intermédiaire de sa succursale de Shanghai, et la Chambre de commerce chinoise pour l’importation et l’exportation de machines et de produits électroniques (CCCME).

Un mois plus tard, la BoA a encore procédé à la signature d’un mémorandum d’entente avec Zhejiang China Commodity City Group (CCC Group) et ce, à l’occasion de la 3ème édition de la China International Import Expo (CIIE).

Conclu en présence notamment du directeur général de BoA Shanghai, Said Adren, et du Vice-président et directeur général de CCC Group, Wang Dong, cet accord intervient dans un contexte de développement des programmes de logistique, consistant à accompagner financièrement le groupe chinois pour son développement à l’international et plus particulièrement en Afrique, à travers des parcs de trading et de logistique.

S’agissant de la question du Sahara marocain, la Chine a encouragé la poursuite du processus des tables-rondes de Genève entre le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”, amorcé par l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler.

Dans son explication de vote sur la résolution 2548 sur le Sahara marocain, adoptée par le Conseil de sécurité, la Chine a estimé qu’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général devrait être nommé “pour faciliter la reprise du processus des tables-rondes de Genève et créer les conditions favorables pour avancer” vers une solution politique à ce différend régional.

Selon la délégation chinoise à l’ONU, Pékin continuera de maintenir une position objective et juste et d’encourager les parties à trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à travers le dialogue et la négociation sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Par ailleurs, le lancement d’une ligne aérienne directe Casablanca-Pékin en janvier dernier a constitué également un moment fort de la coopération sino-marocaine en 2020, en favorisant de manière significative le rapprochement entre les deux pays et leurs peuples.

Bouton retour en haut de la page
Fermer