MDSJ CHALENGE VIRTUEL BANNIERE 2

La double confrontation qui mettra aux prises le Maroc et la République centrafricaine, pour le compte des 3è et 4è journées des Éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2021), “constitue un moment crucial” pour la suite de la compétition, a assuré jeudi le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.

“C’est un moment crucial pour la suite des qualifications, car après ces deux rencontres, on va observer une longue pause jusqu’au mois de mars prochain. On est presque qualifiés pour la prochaine CAN, mais deux victoires nous serviront énormément sur le plan moral et mental et nous donneront plus d’envie pour continuer notre progression”, a déclaré le coach national à la presse, peu avant le début du dernier galop d’entrainement des Lions de l’Atlas qui s’est déroulé au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

“La situation que nous traversons est très particulière, émaillée par l’absence du public et de l’ambiance d’habitude (…), en plus de toutes les obligations et restrictions imposées et les tests effectués”, a regretté Halilhodzic, relevant qu’il a exigé des joueurs “une motivation extrême et une application totale”.

“Je leur ai dit qu’il ne faut surtout pas sous-estimer l’adversaire, que nous avons beaucoup observé et analysé”, a-t-il relevé.

Selon lui, la République centrafricaine dispose de bonnes qualités et, durant tous ses matches, elle n’a jamais été ridicule, mais, au contraire, a créé beaucoup d’occasions de but.

S’agissant de l’état de santé des joueurs, le sélectionneur national a précisé que “les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite”, ajoutant que l'”équipe n’est pas au complet, avec des joueurs blessés et d’autres malades”.

“Youssef En-Nseyri (FC Séville/Espagne) et Salim Amlah (Standard de Liège/Belgique) sont incertains pour ces deux rencontres en plus d’autres joueurs qui sont malades”, a-t-il expliqué, notant que la République centrafricaine va aligner son équipe-type lors de cette rencontre.

Revenant sur les deux derniers matches amicaux disputés par la sélection, il a fait savoir que les deux rencontres contre le Sénégal et la RD Congo ont montré deux équipes à deux visages.

“La première contre le Sénégal, considérée comme la meilleure sélection africaine, a été flamboyante et assez impressionnante, alors que contre la RD Congo, on a constaté un certain relâchement. Je n’étais pas du tout satisfait de cette prestation”, a-t-il dit.

“Je reste optimiste. Après les séances d’entrainements qu’on a eues, l’équipe a montré de grandes qualités. Il nous faut le mental, la concentration et l’agressivité nécessaires pour engranger les 6 points lors de ces deux matches”, a-t-il ajouté.

Et de relever que ”mon objectif est d’instaurer la culture de la gagne au sein de l’Équipe nationale”.

“Nous savons ce nous devons faire. Tout le monde est conscient de l’importance de ces deux rencontres. Nous avons hâte de jouer ces deux matches”, a déclaré de son côté, le meneur de jeu de l’Équipe nationale et du club anglais de Chelsea, Hakim Ziyech.

Concernant ses performances exceptionnelles avec Chelsea et son rendement au sein des Lions de l’Atlas, Ziyech a commenté “j’essaye toujours de donner le meilleur de moi-même afin d’aider l’équipe nationale à gagner”.

Quant à l’attaquant Youssef El Arabi, il a fait savoir que le groupe ”s’est bien préparé pour ces deux rencontres. Le plus important est que tout le monde est là, malgré les galères pour les voyages à cause du Covid. On a un match demain (vendredi) à domicile qu’on doit gagner impérativement, avant de se déplacer au Cameroun”.

“On doit gagner ces deux matches pour assurer notre qualification à la prochaine CAN. Il y a pas mal de joueurs qui sont revenus de blessures, mais le groupe est presque au complet. On essayera de faire un grand match demain”, a-t-il promis.

“La première place du groupe E occupée désormais par la Mauritanie ne nous met pas sous pression. On connait nos qualités, on a deux matches à jouer. Il faut les gagner et se qualifier le plus rapidement possible”, a-t-il enchaîné.

Les Lions de l’Atlas accueilleront les Fauves du Bas-Oubangui vendredi au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca (20H00), avant de se déplacer, le 17 novembre, à Douala au Cameroun, pour retrouver le même adversaire pour le compte de la 4è journée.

Le groupe E est composé également de la Mauritanie et du Burundi, qui ont fait match nul (1-1), mercredi à Nouakchott. Les Mauritaniens sont provisoirement en tête de cette poule avec 5 points, devant le Maroc (2è/4 pts) et la République Centrafricaine (3è/3 pts), alors que le Burundi ferme la marche de ce groupe avec un seul point.

MDJS CHALLENGE VIRTUEL
Bouton retour en haut de la page
Fermer