Le projet de coopération maroco-allemande, baptisé “Dialogue Technique Agricole et Forestier (DIAF)”, a été lancé officiellement mercredi à Rabat, lors d’un atelier organisé à l’initiative du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et du ministère Fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture d’Allemagne.

Il s’agit d’un projet de coopération ayant pour objectif la contribution du secteur agricole et forestier à l’utilisation durable des ressources naturelles, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, faisant savoir que ce plan d’action consiste en l’intensification de manière durable, des échanges d’expertises et de l’assistance technique dans le but de soutenir et conseiller les partenaires marocains sur des thématiques agricoles prioritaires.

Ayant fait l’objet de signature d’une déclaration d’intention en avril 2019 et d’un accord de mise en œuvre en novembre 2019, ce projet porte sur trois composantes, à savoir la promotion de l’agriculture biologique, la professionnalisation des organisations professionnelles agricoles (OPA) et forestières (OPF) et l’amélioration de la planification et du contrôle dans le secteur forestier, ajoute la même source.

Au sujet des productions issues de l’agriculture biologique, ce projet ambitionne d’améliorer le cadre juridique et institutionnel et commercial pour la promotion et le contrôle de la production.

S’agissant des OPA et OPF, il s’agit de renforcer le système global des groupements d’entreprises et de mieux intégrer les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) dans les circuits économiques locaux afin d’augmenter durablement leurs chiffres d’affaires, précise la même source.

Au volet ressources forestières, il est question d’améliorer la gestion et la valorisation durables et multifonctionnelles de ces ressources.

Cet atelier a été marqué par la participation des représentants de la partie allemande et partenaires internationaux, des représentants des professions concernées et d’institutions financières ainsi que des responsables du ministère et départements partenaires, poursuit le communiqué, faisant savoir que le comité de pilotage du projet a tenu sa première réunion le même jour, consacrée au pilotage et à la coordination du projet ainsi que la planification des trois composantes pour l’année 2020.

Bouton retour en haut de la page
Fermer