L’Opération Marhaba devra être abordée à la lumière des exigences en lien avec la pandémie du nouveau coronavirus “Covid-19”, a affirmé mardi à Rabat le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

S’exprimant lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, M. Bourita a souligné que la date du début de l’opération qu’est le 4 juin se trouve déjà dépassée. Cette opération doit ainsi être considérée en fonction des circonstances actuelles, a-t-il noté, relevant que d’abord les conditions dans lesquelles elle se déroule font défaut aujourd’hui.

L’autre considération, a poursuivi le ministre, se rapporte aux frontières dont la date d’ouverture n’est pas encore connue avec précision.

En troisième lieu, le responsable a évoqué le point lié à l’ouverture des frontières des pays par lesquels transitent les MRE, une question qui demeure peu claire qu’il s’agisse des frontières entre l’Espagne et la France ou bien entre l’Italie et la France, entre autres.

Il a ainsi conclu que l’opération Marhaba devra être traitée sur la base de toutes ces considérations qui sont intimement liées au contexte de la pandémie de Covid-19.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer