L’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica a tenu, mardi à Rabat, la 7ème session de son Conseil d’administration sous la présidence du Chef de gouvernement, Saad-Eddine El Othmani.

La réunion a constitué une occasion pour mettre le point sur les différents travaux et réalisations de l’Agence et de ses filiales, et sur les perspectives de son action dans le cadre de son programme d’investissement pour la période 2014-2020, indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Le projet d’aménagement de cette lagune s’inscrit dans le sillage de la vision éclairée de SM Roi Mohammed VI pour le développement de la région de l’Oriental et sa qualification, pour jouer un rôle efficace dans la transformation de l’espace méditerranéen en levier de développement, a souligné M. El Othmani lors de cette réunion.

Et de poursuivre que les contours de cette vision royale sont de plus en plus dévoilés et connus pas l’ensemble des citoyens à travers des chantiers et réalisations de taille dans cette région, particulièrement le port Nador West Med et les infrastructures connexes à l’aménagement du port, telles que l’autoroute Guercif-Nador Port et la ligne ferroviaire Taourirt-Nador Port, deux importants projets dont les travaux seront lancés prochainement.

Le Chef de gouvernement a fait remarquer que l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica a réussi depuis sa création à réaliser de nombreux projets et programmes touchant notamment aux infrastructures et aux équipements structurants qui ont profité aux habitants des communes cibles, en sus du volet environnemental et la préservation du patrimoine naturel de la région, affirmant que ces actions et ces projets ont eu des répercussions positives sur le plan social et ont permis la création d’emplois dans différentes spécialités, au profit notamment des cadres et de la main-d’œuvre locaux.

Il a aussi relevé que les réalisations de l’Agence ont conforté la confiance des habitants vis-à-vis de son projet et la participation constructive dans l’accélération du rythme de sa réalisation par le biais de la contribution active dans un cadre de communication, qui a fait de l’Agence une partie intégrante du tissu social de la région, exprimant, par l’occasion, ses remerciements au Directeur général de l’Agence et ses cadres, aux conseils des collectivités territoriales, aux autorités locales, aux acteurs et partenaires et aux départements ministériels et à la société civile pour leurs efforts et leurs contributions pour la réussite de ce chantier de l’Agence.

M. El Othmani a mis l’accent par ailleurs sur le défi d’accroître le taux d’emploi via les projets de l’Agence qui sont en phase d’étude ou de réalisation, ou encore via les projets d’investissement privés autorisés par l’Agence dans le cadre de la gestion que lui confère la Loi, appelant dans ce sens à une évaluation globale du programme de l’Agence et son impact sur la population et l’environnement et à mener une réflexion sur son avenir et le rôle qu’elle va jouer dans les prochaines années, après la fin de la durée du programme d’investissement 2014-2020.

De son côté, le Directeur général de l’Agence, Saïd Zarrou, qui a axé son intervention sur les projets menés par l’Agence, a fait remarquer que le projet “Marchica Med” est devenu un projet à forte vocation internationale, rappelant à cet effet que l’Agence a été sollicitée pour présenter son modèle de développement et environnemental en marge de la Conférence internationale de haut niveau sur “l’économie bleue et l’Agenda 2030 pour le développement durable” organisée par les Nations unies le 26 novembre 2018 au Kenya.

M. Zarrou a indiqué que ce projet a eu des échos favorables auprès des pays africains amis, en ce sens que l’Etat du Niger et d’autres pays ont manifesté leur intérêt pour un partenariat avec l’Agence dans le but de mener des projets de développement similaires à ses deux projets en Côte d’Ivoire (projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody) et à Madagascar (Pandanales).

Le Directeur général de l’Agence a affirmé que le projet “Marchica Med” a été renforcé par l’ouverture le 15 juillet courant d’un hôtel haut de gamme, à savoir “Marchica Lagoon Resort” qui couvre une superficie de 3,75 hectares et qui est doté de 93 chambres, notant que cet établissement hôtelier de luxe est de nature à insufler une forte dynamique au programme touristique de l’Agence et ouvre la voie au lancement de trois autres hotels dans la Cité d’Atalayoun.

A l’issue des travaux de cette session, le Conseil d’administration a approuvé le plan d’action de l’Agence et son budget au titre de l’année 2019, et arrêté les comptes financiers pour les années 2017-2018, en plus de l’adoption de certaines conventions.

Ont pris part à cette réunion le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale chargée de l’Artisanat et de l’économie sociale, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Politique de la Ville d’Etat chargée de l’Habitat, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, chargée du développement durable, les secrétaires généraux des départements membres du Conseil, le Wali de la région de l’Oriental et le gouverneur de la province de Nador.

Bouton retour en haut de la page
Fermer