La Banque mondiale (BM) vient d’allouer au Mali une enveloppe financière de 248,25 millions de dollars dont 31 millions seront consacrés à la résilience climatique du pays.

Cette part du financement ira à la mise en œuvre du Projet de modernisation des services hydrologiques et météorologiques (Hydromet) mis en œuvre avec l’appui de l’institution de Bretton Woods, selon des médias locaux.

L’Hydromet fait partie d’une collaboration plus élargie que la Banque mondiale a mise en place avec plusieurs pays de la région dont la République démocratique du Congo, le Niger et le Burkina Faso.

Il participera à la résilience de ces pays au changement climatique par l’amélioration de leurs capacités à fournir des informations hydrométéorologiques à leurs populations. L’institution prévoit d’allouer jusqu’à 900 millions de dollars à ce programme.

Ses efforts seront appuyés par ses partenaires que sont l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la Banque africaine de développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Programme alimentaire mondial (FAO).

L’hydrométéorologie fournit des informations en temps réel sur les conditions météorologiques, hydrologiques et climatiques. Elle met également à disposition des prévisions qui permettent aux populations d’anticiper les catastrophes naturelles et de s’y préparer.

Bouton retour en haut de la page
Fermer