L’aggravation des tensions sociales en Catalogne et les scènes de violence qui ont émaillé les manifestations au cours des deux dernières semaines ont renforcé la situation d”‘insécurité” dans la région, a averti la ministre espagnole de l’Economie en fonction, Nadia Calviño.

“Il est indiscutable que la situation d’incertitude juridique, sociale et politique vécue au cours des deux dernières années par la Catalogne n’est pas positive pour l’attraction des investissements et l’évolution de l’économie”, a assuré Mme Calviño dans des déclarations à la presse, en marge d’une rencontre sur la finance durable, organisée par le Conseil général des économistes (CGE).

La ministre a souligné que les scènes de violence qui ont émaillé les mobilisations massives en Catalogne à la suite de la condamnation d’ex-responsable indépendantistes ont été “très visibles” et créé un environnement “défavorable” à la prise de décisions de consommation et d’investissement par les différents agents économiques, appelant les formations politiques catalanes à établir des canaux de dialogue pour rétablir la situation.

“Ce n’est pas une situation positive et j’espère que nous pourrions passer le plus tôt possible à une étape de dialogue entre les Catalans, et que tous les partis politiques catalans établissent des canaux (de communication) pour pouvoir rétablir la situation (…) parce que c’est bon aussi bien pour l’Espagne que pour la Catalogne”, a-t-elle poursuivi.

La Catalogne, a-t-elle relevé, est appelée à jouer le rôle qui lui échoit en tant que moteur de la croissance espagnole, eu égard à ses potentialités économiques, sociales et politiques.

“J’espère que la normalité et la stabilité soient rétablies le plus tôt possible en Catalogne”, a-t-telle insisté, estimant que les chiffres de croissance de la région auraient été plus élevés si elle n’a pas vécu cette situation de “tensions sociales” au cours des deux dernières années.

Bouton retour en haut de la page
Fermer