Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a tenu, vendredi à Casablanca, une rencontre avec les acteurs de l’écosystème digital marocain pour recueillir leurs propositions dans le cadre de la stratégie nationale digitale.

Il s’agit de la Fédération marocaine des Technologies de l’Information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI), l’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Informations au Maroc (AUSIM), l’Association Maroc Numeric Cluster (MNC) et l’Association Moroccan Start-up Ecosystem Catalysts (MSEC).

Répondant à l’appel du ministre de contribuer à l’accélération du développement digital en cette période de relance post-covid-19, ces acteurs ont présenté, à l’occasion, leurs propositions pour la mise en œuvre de la stratégie digitale nationale visant à renforcer le développement du secteur.

“Pendant cette période de pandémie il y a eu une avancée substantielle dans le secteur du digital et les secteurs se sont réunis pour présenter une stratégie qui correspond totalement à la vision du secteur et de l’Agence du développement digital”, a indiqué M. Elalamy, dans une déclaration à la presse, à l’issue de la réunion.

“Nous avons travaillé aujourd’hui ensemble pour préparer le lancement de cette stratégie pour la mettre en œuvre avec des échéances les plus courtes possibles”, a-t-il relevé, faisant part de son souhait de mettre très rapidement en œuvre la majorité des décisions qui ont été prises conjointement entre l’agence du digital et l’ensemble des intervenants dans le secteur du digital.

De son côté, le président de l’APEBI, Amine Zarouk, a noté que l’objectif de la réunion est de présenter au ministère “le pacte Maroc digital” pour une relance pérenne. “C’est le fruit d’un travail collaboratif du collectif constitué de l’Apebi, de l’AUSIM, MNC et MSEC, qui propose plusieurs mesures concrètes de projets qui sont en totale convergence avec la note d’orientation du gouvernement sur les volets innovation, éducation, brand et également sur le volet de la compétitivité économique des entreprises et de l’administration”, a-t-il fait savoir.

Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique a élaboré une stratégie d’accélération du développement du digital visant à positionner le Maroc en tant que “Hub Digital Régional et Continental”. Cette stratégie, dont les principales lignes ont été présentées par le ministre à l’occasion de la réunion tenue par le Comité national de l’environnement des affaires (CNEA) le 23 juin dernier, porte essentiellement sur l’accompagnement des acteurs du digital (auto-entrepreneurs, startups, TPME) et l’accélération de la digitalisation des administrations au service du citoyen.

Cette feuille de route vise également à stimuler la création d’emplois par le développement des compétences dans les métiers du digital, l’amélioration de la gouvernance du secteur et le renforcement de la souveraineté numérique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer