Le Recteur de l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM), Ahmed Boukous, a fait état, récemment à Rabat, d’un bilan “très honorable” en matière d’emploi de la langue amazighe dans le domaine des technologies d’information et de communication (TIC).

S’exprimant à l’ouverture d’une conférence internationale sous le thème “Les technologies d’information et de communication pour l’Amazighe”, M. Boukous a mis en avant bon nombre de réalisations à ce jour, citant, entre autres, la création d’un clavier pour l’écriture amazighe, la normalisation de la graphie tifinagh et l’élaboration de certains outils concernant les règles de morphologie et d’une base de données linguistique qui dotera les apprentis de moyens d’apprentissage de l’Amazigh, notamment sa composition.

Le Centre des études informatiques et des systèmes d’information et de communication relevant de l’IRCAM mène, depuis près de vingt ans, des études pratiques pour trouver les moyens permettant l’emploi de l’Amazigh dans les TIC, a-t-il rappelé, ajoutant que les chercheurs ont également œuvré, en coordination avec certains opérateurs de téléphonie mobile, afin de faire usage de la graphie tifinagh.

Il a, en outre, fait savoir que cette conférence internationale est la neuvième du genre traitant de la question de l’Amazigh et des TIC, soulignant l’importance des thématiques abordées par les participants, particulièrement en ce qui concerne l’amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage de la langue amazighe à l’aide des nouvelles technologies.

De son côté, Siham Boulaknadel, chargée des études informatiques et des systèmes d’information et de communication à l’IRCAM, a indiqué que cette conférence, qui vise à renforcer le statut de l’Amazigh grâce aux nouvelles technologies, connait la participation de plusieurs chercheurs, enseignants et étudiants qui tenteront de répondre à des questions liées à la numérisation de l’Amazigh et à l’enseignement et à l’apprentissage par la technologie.

Le programme comprend une conférence sous le thème “La formation hybride face aux défis de l’assurance qualité”, ainsi que deux sessions sur “les outils de traitement des langues” et “les ressources linguistiques”.

Cette conférence, dont la première édition s’est tenue en 2004, vise à présenter et à valoriser les réalisations des chercheurs marocains et internationaux dans le domaine des nouvelles technologies et leurs applications sur les réseaux sociaux, dans l’enseignement et l’apprentissage à distance.

Bouton retour en haut de la page
Fermer