Le bureau de l’organisation des Nations unies pour l’Education, la science et la culture (UNESCO) pour le Maghreb vient de lancer un projet intitulé: “La musique comme moteur de développement durable au Maroc”, dont l’objectif est l’amélioration des systèmes de gouvernance du secteur de la musique au Maroc.

Financé par le ministère fédéral allemand pour la Coopération économique et le développement, en partenariat avec le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et porté par la structure culturelle Anya et la Fondation Hiba, ce projet a pour ambition de contribuer au développement de la chaîne de valeur de l’industrie musicale au Maroc, en créant de nouvelles opportunités d’emploi et de revenus pour les jeunes et de participer ainsi au développement durable du pays.

Un communiqué du bureau maghrébin de l’Unesco, basé a Rabat, indique mercredi que trois activités seront mises en place à partir du mois de décembre 2020 notamment des cours d’éveil musical à destination de 90 enfants (de 7 à 10 ans) dans les villes marocaines de Tanger, Meknès et Inezgane.

Ces cours ont pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’éducation musicale actuelle, insuffisamment développée et manquant d’ouverture sur le monde musical moderne, y compris pour ce qui est des changements liés au numérique.

La deuxième activité, poursuit le communiqué, consiste en la création d’un portail en ligne à l’attention des professionnels du secteur de la musique au Maroc, afin de leur fournir une cartographie de la musique et des lieux qui lui sont associés à l’échelle du pays.

Ce portail a pour objectif la mise en réseau des acteurs de la musique et vise à donner aux pouvoirs publics et à la société civile les moyens d’agir pour le développement de ce secteur.

La troisième activité comprend l’organisation de sessions d’enregistrement et de coaching en résidence d’artistes à destination de 12 jeunes groupes de musique marocains, afin de renforcer leurs capacités, d’augmenter leurs revenus et de mettre à niveau la qualité artistique.

Pour cette dernière activité, un appel à candidature est lancé jusqu’au 12 décembre 2020, afin de sélectionner les bénéficiaires du programme, fait savoir le communiqué, ajoutant que les candidats doivent nécessairement être des artistes ou des groupes de musique de 2 à 5 membres, femmes ou hommes, âgés de 18 à 35 ans.

Et de conclure que les artistes ou groupes sélectionnés bénéficieront chacun d’une session de coaching et d’enregistrement en résidence d’artiste au studio Hiba à Casablanca, d’une durée de 5 jours par session.

Bouton retour en haut de la page
Fermer