Les ministres européens de la Défense se sont accordés sur un renforcement du soutien à la sécurité dans la région du Sahel, afin de lutter contre le terrorisme, la criminalité organisée et toute autre menace pesant sur la sécurité et la paix.

“Nous avons décidé d’accroître notre présence et d’améliorer le niveau de soutien que nous apportons à nos partenaires du Sahel”, a indiqué la Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion des ministres européens de la Défense à Bruxelles.

L’action de l’UE en faveur de la sécurité et la stabilité dans les pays du G5 Sahel se décline essentiellement à travers ses missions relevant de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) au Sahel: EUCAP Sahel Mali, EUCAP Sahel Niger et EUTM Mali.

Dans le cadre de son Fonds fiduciaire pour l’Afrique, l’UE soutient aussi les efforts déployés par les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger), afin d’apporter une réponse commune aux grandes menaces transfrontières et aux principaux besoins régionaux en matière de développement.

Les ministres européens de la Défense ont également discuté de la nécessité de renforcer le soutien à la sécurité dans la région de la Corne de l’Afrique.

Ils ont notamment évoqué l’élargissement de l’opération “EU NAVFOR – opération Atalanta”, qui vise à lutter contre les actes de piraterie au large des côtes de la Somalie, pour englober d’autres défis en matière de sécurité maritime.

Bouton retour en haut de la page
Fermer