La Commission européenne a annoncé jeudi une promesse de don de 300 millions d’euros à l’Alliance du vaccin (Gavi) sur la période 2021–2025.

Ce don contribuera à “faire immuniser 300 millions d’enfants à travers le monde et à financer la constitution de stocks de vaccins qui permettront de protéger les populations contre les maladies infectieuses”, selon un communiqué de l’exécutif européen.

Cette annonce, précise-t-il, intervient à l’occasion du sommet mondial sur la vaccination organisé par l’Alliance du vaccin qui marque “une étape importante dans le renforcement des systèmes de santé et des capacités d’immunisation des pays les plus vulnérables de la planète”, en contribuant de “manière primordiale à la réalisation des objectifs de la Réponse mondiale au coronavirus”, initiative lancée à l’appel de la Commission européenne.

“Les vaccins ne peuvent sauver des vies que si tous ceux qui en ont besoin peuvent y avoir accès, notamment dans les communautés et régions les plus vulnérables du monde. C’est la raison pour laquelle l’action de Gavi, l’Alliance du vaccin, est si importante”, a expliqué la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

A ses yeux, celle-ci donne aux pays en développement “les moyens de renforcer leurs systèmes de santé et programmes d’immunisation, afin que le monde devienne plus sûr”.

“Je me réjouis que la Commission européenne puisse soutenir Gavi dans cet effort crucial. Cela nous aidera à surmonter l’actuelle pandémie et à en éviter une autre”, a-t-elle conclu.

Lors de la conférence des donateurs dans le cadre de la Réponse mondiale au coronavirus, co-organisée le 4 mai dernier par la Commission européenne, les promesses de dons en faveur de Gavi ont atteint plus d’1,5 milliard d’euros, dont 488 millions d’euros destinés à financer le déploiement, dès qu’il sera disponible, d’un vaccin contre le coronavirus..

Gavi, l’Alliance du Vaccin, est un partenariat public-privé mondial à but non lucratif, établi à Genève. Il est conçu pour mobiliser des ressources financières et des compétences en réunissant les gouvernements et les fabricants de vaccins tant de pays industrialisés que de pays en développement, les principales agences des Nations unies, des instituts de recherche et de santé publique, le secteur privé et la société civile, afin de sauver des vies et de protéger la santé en améliorant l’accès aux vaccins nouveaux et sous-utilisés dans les pays pauvres.

En août 2019, Gavi avait aidé à prévenir 13 millions de décès grâce à l’immunisation systématique de plus de 760 millions de personnes et à des campagnes menées dans 74 pays pour faire immuniser plus de 960 millions de personnes, selon les estimations de la Commission européenne.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer