La Commission européenne a publié vendredi une recommandation invitant les États membres de l’UE à stimuler l’investissement dans les infrastructures de connectivité à très haute capacité, y compris la 5G, “qui constituent le principal élément de la transformation numérique et un pilier essentiel de la reprise”.

“Le déploiement en temps utile des réseaux 5G offrira d’importantes perspectives économiques pour les années à venir, en tant qu’atout essentiel pour la compétitivité et la durabilité européennes et en tant que catalyseur majeur des futurs services numériques”, souligne la Commission européenne

L’exécutif européen invite aussi les États membres à travailler de concert pour définir, d’ici au 30 mars 2021, une approche commune pour le déploiement en temps utile des réseaux fixes et mobiles à très haute capacité dont les réseaux 5G.

Selon la Commission, ces mesures devraient viser à réduire le coût du déploiement des réseaux à très haute capacité et l’accélérer, notamment en supprimant les obstacles administratifs inutiles; à encourager les opérateurs à investir dans le développement des infrastructures de réseaux et à renforcer la coordination transfrontalière pour l’assignation des radiofréquences, afin de soutenir des services 5G innovants, en particulier dans les secteurs de l’industrie et des transports.

‘La connectivité à haut débit et la connectivité 5G jettent les bases de la transformation écologique et numérique de l’économie, qu’il soit question des transports et de l’énergie, des soins de santé et de l’enseignement, ou de l’industrie manufacturière et de l’agriculture. (…) Aussi devons-nous, sans plus tarder, œuvrer ensemble au déploiement des réseaux à haut débit”, a souligné Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne pour une Europe adaptée à l’ère du numérique.

Pour elle, la crise actuelle a non seulement mis en évidence l’importance que revêt l’accès à l’internet à très haut débit pour les entreprises, les services publics et les citoyens, mais aussi la nécessité d’accélérer le passage à la 5G.

La recommandation de la Commission européenne souligne également la nécessité d’assurer la sécurité et la résilience des réseaux 5G et de faire face aux risques “majeurs” qui y sont liés.

Selon l’exécutif européen, l’UE finance actuellement 11 projets relatifs aux nouvelles technologies et expérimentaux visant à permettre la connectivité 5G et à ouvrir la voie à la conduite autonome sur les principaux axes routiers, ferroviaires et maritimes en Europe.

Bouton retour en haut de la page
Fermer