L’Union européenne (UE) a dévoilé son “pacte vert”, une stratégie globale qui vise à faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre d’ici 2050, tout en stimulant l’économie, en améliorant la santé et la qualité de vie des citoyens et en préservant la nature.

Le pacte vert pour l’Europe entend “transformer les défis climatiques et environnementaux en opportunités dans tous les domaines d’action et garantir une transition juste et inclusive pour tous”, précise la Commission européenne dans un communiqué.

Ce pacte prévoit une feuille de route assortie d’actions destinées à promouvoir l’utilisation efficace des ressources en passant à une économie propre et circulaire et à enrayer le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution, ajoute l’exécutif européen.

Il énonce, de même, les investissements nécessaires et les instruments de financement disponibles, et explique comment assurer une transition juste et inclusive.

Selon la Commission européenne, le pacte vert pour l’Europe englobe tous les domaines de l’économie, en particulier les transports, l’énergie, l’agriculture, le bâtiment et les secteurs tels que la sidérurgie, l’industrie du ciment, les TIC, le textile et les produits chimiques.

“Le pacte vert pour l’Europe est notre nouvelle stratégie pour une croissance qui donne plus qu’elle ne prend. Il décrit comment transformer notre mode de vie et notre façon de travailler, de produire et de consommer afin de vivre en meilleure santé et de rendre nos entreprises innovantes. Nous pouvons tous être associés à la transition et nous pouvons tous en tirer parti”, a souligné la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

“Nous sommes déterminés à réussir dans l’intérêt de notre planète et pour le patrimoine naturel de l’Europe, pour la biodiversité, pour nos forêts et nos océans. En montrant au reste du monde comment être durable et compétitif, nous pouvons convaincre d’autres pays de nous suivre”, a-t-elle ajouté.

Afin de concrétiser l’ambition politique consistant à faire de l’Europe, d’ici 2050, le premier continent climatiquement neutre, la Commission fait savoir qu’elle présentera, dans les 100 jours à venir, la première “législation européenne sur le climat” dans le cadre de son pacte vert.

La Commission présentera également la stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, la nouvelle stratégie industrielle et le nouveau plan d’action en faveur de l’économie circulaire, la stratégie “De la ferme à la table” pour une alimentation durable et les propositions en faveur d’une Europe sans pollution.

L’exécutif européen relève, par ailleurs, que l’UE se dotera début 2020 d’un plan d’investissement pour une Europe durable, notant que pour atteindre les objectifs actuels en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2030, il est estimé que des investissements annuels supplémentaires de quelque 260 milliards d’euros, soit environ 1,5 % du PIB de 2018, devront être consentis.

Pour ce qui est du mécanisme pour une transition juste, il permettra, selon l’UE, de soutenir les régions qui dépendent tout particulièrement d’activités à très forte intensité de carbone et d’apporter une aide aux citoyens européens les plus vulnérables à la transition, en leur donnant accès à des programmes de reconversion professionnelle et à des possibilités d’emploi dans de nouveaux secteurs économiques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer