L’Union européenne (UE) a dénoncé l’approbation par les autorités israéliennes de la construction de plus de 2.000 nouveaux logements dans des colonies en Cisjordanie occupée, tout en rejetant la poursuite de la colonisation israélienne “illégale”.

 Dans une déclaration de son porte-parole, l’UE rappelle sa position “claire et inchangée” contre la politique de colonisation israélienne “illégale” dans le territoire palestinien occupé. 

 “Toute activité de colonisation est illégale au regard du droit international. Cela compromet la viabilité de la solution des deux États et les perspectives d’une paix durable”, souligne la déclaration publiée par le Service européen pour l’action extérieure (SEAE).

 Les autorités israéliennes ont approuvé la construction de plus de 2.300 logements en Cisjordanie occupée, a annoncé, mardi, l’organisation “Peace Now”.

 Selon cette ONG israélienne opposée à la colonisation, l’octroi du feu vert à la construction de ces logements “fait partie d’une politique désastreuse du gouvernement dont le but est d’entraver la possibilité d’une paix et d’une solution à deux Etats, en annexant une partie ou la totalité de la Cisjordanie”.

 Les négociations israélo-palestiniennes sont au point mort depuis plusieurs années en raison, notamment, de la persistance des autorités d’occupation israéliennes dans leurs projets de colonisation de la Cisjordanie et d’Al Qods Est, en vigueur depuis 1967. L’Autorité palestinienne exige le gel de ces projets pour retourner à la table des négociations.

 La semaine dernière, Israël a approuvé la construction de 715 logements pour des Palestiniens dans une partie de la Cisjordanie sous contrôle israélien et de 6.000 autres pour les Israéliens vivant dans les colonies, une décision qualifiée de “ridicule” par l’organisation pacifiste. 

Bouton retour en haut de la page
Fermer