L’Union européenne (UE) a annoncé mercredi le déblocage d’une aide humanitaire de 22,7 millions d’euros en faveur des personnes les plus vulnérables en Palestine, alors que la crise du coronavirus a aggravé la situation humanitaire en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza.

“En ces temps particulièrement difficiles, l’UE est déterminée à aider les Palestiniens vulnérables à se prémunir contre les menaces qui pèsent sur leur vie et leurs moyens de subsistance. Pourvoyeuse d’aide humanitaire de longue date et déterminée à soutenir les populations les plus vulnérables de Palestine, l’UE continue de fournir une assistance dans des domaines critiques comme les soins de santé, l’éducation et l’accès à l’eau potable”, a indiqué Janez Lenarčič, commissaire européen chargé de la gestion des crises, cité dans le communiqué.

M. Lenarčič a également insisté que “les violations du droit humanitaire international aboutissant au déplacement forcé de civils, qui souvent les prive de services de base et de moyens de subsistance, doivent cesser”.

Selon l’exécutif européen, sur les 2,4 millions de Palestiniens qui ont besoin d’une aide humanitaire, 1,5 million subissent un blocus dans la bande de Gaza, où les conditions de vie ne cessent de se détériorer. Avec ces fonds supplémentaires, l’UE veut apporter une aide financière aux familles vulnérables, offrant un enseignement sûr aux enfants et des soins spécialisés en traumatologie aux blessés qui ne peuvent pas quitter Gaza pour recevoir des soins spécialisés.

Plusieurs États membres continuent aussi de soutenir un consortium de partenaires humanitaires qui protège les communautés menacées par les démolitions , les expulsions et les violences de la part des colons dans la bande de Gaza, par une assistance légale et matérielle, relève la même source.

Les financements servent aussi à améliorer l’accès des élèves à un enseignement de qualité, dans un contexte d’entraves persistantes à l’éducation.

Par ailleurs, ajoute-t-on, les partenaires humanitaires de l’Union n’ont pas tardé à adapter leur aide à la pandémie de coronavirus, mettant en place des mesures pour protéger les Palestiniens.

L’UE a ainsi financé des tentes de dépistage pour les installations de soins de santé, du matériel d’hygiène pour les centres d’examen, des transferts en espèces pour les communautés vulnérables et un accès amélioré à l’eau, aux services d’assainissement et à l’hygiène.

Bouton retour en haut de la page
Fermer