L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a signé, mardi, huit conventions-cadres de partenariat avec des institutions nationales et internationales, en vue de renforcer les compétences de ses étudiants et faciliter leur insertion dans leur environnement socio-économique.

Ainsi, l’UCA a conclu une convention-cadre avec le Croissant Rouge Marocain (CRM) en vertu de laquelle les deux parties s’engagent à instaurer et à développer une coopération fructueuse dans le sens de leurs aspirations mutuelles et de leurs intérêts communs.

Aux termes de cette convention de cinq ans, paraphée par le président de l’UCA, My Lhassan Hbid et le coordinateur régional du CRM, My Hafid Alaoui, les deux parties s’engagent à développer des actions communes relatives au développement de formations innovantes, à la Recherche et recherche-action, à la sensibilisation et à la formation à l’action sociale (engagement civique).

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, le directeur du CRM à Marrakech, Mohamed Ennas, a indiqué que cette convention vise à partager et à mettre l’expertise du Croissant Rouge Marocain dans les domaines des premiers secours et de la gestion des risques, à la disposition des cadres et du personnel des établissements universitaires relevant de l’UCA.

Pour sa part, M. Hbid a expliqué que cet accord vise à créer une dynamique de sensibilisation auprès des étudiants, sur les plans social et de l’engagement dans l’action du bénévolat, soulignant que les conventions conclues avec les partenaires de l’Université s’inscrivent dans le cadre de l’ouverture de l’UCA sur l’environnement socio-économique, dans le but de renforcer les capacités et les compétences personnelles des étudiants et faciliter leur intégration dans cet environnement après l’obtention de leurs diplômes.

La deuxième convention, signée avec le Centre Régional d’Investissement (CRI) de Marrakech-Safi, porte essentiellement sur la recherche académique et recherche-action ainsi que sur les activités pédagogiques, professionnelles et scientifiques.

Pour le directeur du pôle de la relance économique et de l’offre territoriale au CRI, Mohamed Amin Sabibi, cette convention, la deuxième du genre conclue avec l’UCA, tend à donner un nouvel élan à l’écosystème entrepreneurial, notant que le CRI est appelé, dans le cadre de ses nouvelles prérogatives, à développer des compétences en matière de recherche et d’analyse, afin de mieux servir les investisseurs et leur offrir plus de visibilité.

La troisième convention, signée avec “Emerging Business Factory” (EBF), ambitionne de renforcer la coopération entre les deux parties en termes de formation initiale et continue, de recherche scientifique, de valorisation de la recherche, de développement d’un écosystème propice à l’émergence et la croissance de startups à fort impact économique et social dans la région, d’instauration d’une dynamique d’échanges de bonnes pratiques et de partage de compétences, outre l’organisation et la participation commune à des colloques, réunions et manifestations scientifiques et techniques.

D’autre part, la convention conclue avec le groupe “LAMALIF” ambitionne de développer des actions conjointes dans les domaines de l’enseignement, de la recherche scientifique et de la formation, du renforcement des capacités des étudiants, d’insertion, d’employabilité des jeunes et d’entrepreneuriat, ainsi que d’organiser des visites professionnelles en faveur des étudiants et étudiantes, des forums professionnels et des hackathons.

Il a été aussi procédé à la signature d’un avenant à la convention-cadre conclue avec Bank Of Africa (Groupe BMCE), relatif à l’accompagnement en matière de conseil et de partage d’expériences pour le développement de l’incubateur, d’un accélérateur et de l’agence bancaire pédagogique au sein de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG) de Marrakech.

Quant à la convention paraphée avec le Centre de Développement de la Région de Tensift (CDRT), elle prévoit la réalisation de projets conjoints de recherche, de recherche-développement ou de recherche-action, le co-encadrement de stages d’étudiants, la publication conjointe et la co-organisation de manifestations.

Sur le plan international, l’UCA a signé une convention-cadre de partenariat avec l’Etablissement spécialisé de la Francophonie et le Management (ESFAM) en Bulgarie, dans les domaines de l’enseignement et de la recherche, la mobilité des enseignants et des étudiants ainsi que de la formation des formateurs, des cadres et du personnel administratif.

Enfin, l’UCA a conclu une convention-cadre avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en France, portant sur la mise en place des doubles diplômes, la collaboration à des projets de recherches, les échanges réciproques du personnel, l’organisation commune de manifestations et le partage d’informations.

Bouton retour en haut de la page
Fermer