L’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) oeuvre pour renforcer la recherche scientifique et l’innovation, et être au rendez-vous des défis actuels et futurs, a souligné le président de l’université, Bouchta El Moumni.

“L’UAE oeuvre d’arrache-pied avec ses partenaires à l’échelle régionale, nationale et internationale, afin de renforcer la recherche scientifique et l’innovation, et être au rendez-vous des défis actuels et de demain”, a indiqué M. El Moumni dans une interview accordée à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

Le volet recherche scientifique et coopération est très présent avec 110 structures de recherches et 4.100 doctorants, a-t-il noté, relevant que l’objectif visé est de booster la production scientifique indexée et d’améliorer le classement de l’UAE à l’échelle nationale et internationale.

L’Université veillera également à mettre l’accent sur les recommandations du Nouveau modèle de développement (NMD) et des Orientations et Directives de SM le Roi Mohammed VI, pour la mise en place à court et à moyen terme de la Cité de l’Innovation à Tanger avec son annexe à Tétouan, du Laboratoire d’Epidémiologie à la Faculté de Médecine à Tanger, de l’Institut Africain en sciences et techniques de la mer à Tanger et du Centre régional de valorisation du Cannabis à Al Hoceima, a-t-il poursuivi.

En plus des établissements existants, ou ceux en cours de réhabilitation, d’autres établissements verront le jour entre 2022 et 2024, à savoir la Faculté d’économie et de gestion à Tétouan, l’Ecole supérieure de technologie (EST) à Tétouan, la Faculté polydisciplinaire à Al Hoceima, l’Ecole de commerce et de gestion (ENCG) à Al Hoceima, la Faculté d’économie et de gestion à Tanger, la Faculté polydisciplinaire à Chefchaouen et la Faculté Polydisciplinaire à Ouazzane, a fait savoir M. El Moumni, ajoutant “d’autres projets seront lancés progressivement, couvrant pratiquement tous les établissements de l’Université”.

M. El Moumni a, à cet égard, relevé que la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima constitue le deuxième pôle économique du Royaume en attirant de plus en plus d’investisseurs, notant que cette dynamique multidimensionnelle, couvrant les activités industrielle, commerciale, touristique, de transport et logistiques, de pêche maritimes et d’aquacultures, d’énergies durables, et de l’économie bleue…nécessite une offre de formation adaptée et une recherche scientifique innovante, créatrice de richesse et d’emploi.

Il a ainsi assuré que l’UAE est appelée à accompagner la dynamique que connait la région, notamment dans les domaines de l’industrie automobile, l’aéronautique et la logistique, entre autres, avec une offre de formation riche et diversifiée et une recherche scientifique appliquée.

Interrogé sur le “Bachelor”, le président de l’UAE a précisé qu’il vient renforcer le système de formation universitaire au Maroc et permet l’apprentissage de langues et de soft skills indispensables pour la continuité du cursus de l’étudiant, l’acquisition des compétences nécessaires aux besoins du marché du travail, l’orientation et la réorientation de l’étudiant, et la mise en place d’un potentiel humain compétent et rapidement opérationnel.

Ce système permet aussi la mise en place d’une année préparatoire permettant à l’étudiant une transition fluide entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur, la possibilité d’ouverture sur d’autres compétences au-delà de la filière choisie avec des passerelles, l’homogénéisation avec les systèmes d’enseignement internationaux, et l’apprentissage dans un environnement permettant l’épanouissement de l’étudiant autour d’un projet personnel, en plus de la reconnaissance à l’échelle internationale, a-t-il fait observer, notant que l’université propose cette année 11 filières couvrant diverses compétences.

“Pour bien déployer le nouveau système Bachelor, notre université a signé diverses conventions avec les plateformes de formations à distance, à savoir Coursera et Altessia, ainsi que la plateforme Moodl, et opté pour un test de positionnement de langues, ainsi qu’un suivi régulier et personnalisé pour les étudiants, avec un accompagnement d’orientation et de réorientation tout au long de l’année universitaire”, a-t-il expliqué.

Et afin de garantir le bon déroulement de la rentrée universitaire 2021-2022, le responsable a précisé que l’UAE a mis en place des mesures préventives qui s’imposent en coordination avec les chefs d’établissements pour assurer une rentrée réussie et sécurisée, notant que les consignes du nouveau protocole sanitaire, publiées par le département de la Santé, en coordination avec le ministère de tutelle, ont été respectées à la lettre.

M. El Moumni a indiqué que le mode cours en présentiel est adopté tout en améliorant l’approche de digitalisation pour répondre à une éventuelle recrudescence de la pandémie, relevant que le respect des mesures et du protocole sanitaire est sous contrôle dans tous les établissements relevant de l’Université.

L’UAE est présente dans 6 villes de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et compte 1.290 enseignant(e)s-chercheurs, 16 établissements universitaires, et plus de 120.000 étudiants inscrits, avec une offre de formation riche et diversifiée de 220 filières, incluant 11 filières Bachelors.

Bouton retour en haut de la page
Fermer