L’Union africaine a condamné avec la plus grande fermeté les actes de violences en République centrafricaine et appelé à la tenue d’élections apaisées.

Dans un communiqué publié lundi, le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat s’est dit vivement préoccupé par l’évolution de la situation politique et sécuritaire en Centrafrique et a condamné avec la plus grande fermeté les violences dans certaines régions du pays ayant occasionné des pertes en vies humaines et visant à perturber le processus électoral en cours.

M. Faki Mahamat a «condamné par ailleurs, toute collusion entre certains acteurs politiques et des groupes armés».

Le Président de la Commission rappelle à l’ensemble des acteurs politiques centrafricains que les élections demeurent le seul moyen légitime d’accession au pouvoir, appelant toutes les parties prenantes et l’ensemble de la population centrafricaine au calme et à la retenue.

M. Faki Mahamat a réaffirmé la solidarité et le soutien de l’Union africaine au peuple centrafricain et réitéré l’engagement constant de l’organisation continentale aux cotés de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et des Mécanismes régionaux, pour soutenir la tenue d’élections crédibles, transparentes et démocratiques.

En appui aux efforts du Gouvernement centrafricain, la Commission de l’Union africaine déploiera une Mission d’observation électorale aux côtés des Nations unies, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et autres organisations internationales, ajoute le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer