L’opposant russe Alexeï Navalny, en convalescence en Allemagne après avoir été victime d’un empoisonnement présumé en août, a annoncé mercredi qu’il rentrerait en Russie le dimanche 17 janvier.

“La question +Revenir ou pas+ ne s’est jamais posée pour moi. Simplement parce que je ne suis pas parti. Je me suis retrouvé en Allemagne en y étant arrivé dans une boîte de réanimation”, a déclaré l’opposant de 44 ans sur sa page Instagram, ajoutant qu’il avait pris un billet sur une ligne régulière le 17 janvier.

M. Navalny avait fait un malaise en août alors qu’il était dans un avion, au retour d’une tournée électorale. L’appareil avait fait un atterrissage d’urgence à Omsk en Sibérie, où l’opposant était resté hospitalisé 48 heures avant d’être évacué, dans le coma, vers l’Allemagne.

Il en est sorti début septembre et trois laboratoires européens ont conclu à un empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok, substance conçue par des spécialistes soviétiques à des fins militaires. Cette conclusion a été confirmée par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) mais démentie par Moscou.

Bouton retour en haut de la page
Fermer