Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné lundi les attaques lancées vendredi contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA).

Dans un communiqué, les membres du Conseil de sécurité ont condamné “dans les termes les plus forts” les attaques contre la mission des Nations Unies en République centrafricaine (RCA), qui ont entraîné la mort de trois casques bleus burundais et blessé deux autres.

Des “combattants armés” non identifiés ont lancé les attaques à Dekoa et près de Sibut, deux localités de la préfecture de Kemo, quelques heures après qu’une coalition rebelle eut violé une trêve unilatérale et réitéré ses appels à la suspension des élections générales prévues dimanche.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs plus sincères condoléances et sympathie aux familles des casques bleus tués, ainsi qu’au Burundi et à la MINUSCA, souhaitant aux blessés un prompt rétablissement.

Ils ont également condamné “dans les termes les plus forts” toutes les attaques, provocations et incitations à la violence contre la MINUSCA par des groupes armés et d’autres auteurs.

Les membres du Conseil de sécurité ont, par ailleurs, réaffirmé leur plein appui à la MINUSCA et exprimé leur profonde gratitude aux pays fournisseurs de contingents et de policiers à la mission.

Bouton retour en haut de la page
Fermer