Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a condamné fermement l’attentat perpétré vendredi à Kaboul qui a visé un rassemblement politique et fait au moins 27 morts.

M. Guterres “rappelle que les attaques contre des civils sont inacceptables et que ceux qui commettent de tels crimes doivent être tenus pour responsables”, a indiqué son porte-parole à New York.

“L’ONU est solidaire de tous les Afghans et reste attachée à un processus de paix dirigé par les Afghans qui mettra fin au conflit”, a ajouté le porte-parole lors de son point de presse quotidien.

“Le Secrétaire général exprime sa profonde sympathie aux familles des victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple afghans. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés”, a-t-il ajouté.

L’attentat a visé une cérémonie commémorant la mort d’Abdul Ali Mazari, un politicien de la minorité hazara, dont les membres sont très majoritairement chiites. Selon le ministère afghan de l’Intérieur, des coups de feu ont été tirés depuis un chantier proche de l’événement.

Il s’agit de la première attaque dans la capitale afghane depuis la signature, fin février à Doha, d’un accord historique entre les Etats-Unis et les talibans.

Aux termes de cet accord, les talibans s’engagent à entrer dans des pourparlers avec le gouvernement afghan et à ne pas héberger de groupes terroristes.

L’année dernière, lors de cette même cérémonie, une attaque revendiquée par le groupe État islamique avait tué au moins 11 personnes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer