Accélérer la production de vaccins, de traitements et de tests contre le nouveau coronavirus et en assurer un accès équitable, tel est l’objectif du nouveau programme inédit de collaboration mondiale, baptisé “Act Accelerator”, lancé vendredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires dans le monde pour impulser la recherche scientifique autour du virus.

Le défi consiste à accélérer et à harmoniser les travaux de recherche pour “garantir, une fois les vaccins soient considérés comme sûrs et efficaces, peuvent être accessibles à des milliards de personnes dans le monde qui en ont besoin”, explique l’OMS dans un communiqué.

“L’expérience passée, lors les premiers jours de traitement du VIH, par exemple, et dans le déploiement de vaccins contre l’épidémie de grippe H1N1 en 2009, montre que même lorsque les outils sont disponibles, ils n’ont pas été aussi accessible à tous”, fait observer l’agence spécialisée de l’ONU.

L’ACT Accelerator, ou Accélérateur à l’Accès aux outils COVID-19, a été lancé lors d’une conférence de presse virtuelle, organisée conjointement par l’OMS, le président de la France, la présidente de la Commission européenne et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Ont pris part notamment à cette conférence de presse, le Secrétaire général des Nations Unies, le Président de la Commission de l’UA, le Président du G20, ainsi que certains chefs d’Etat, en plus des responsables d’organisations et de centres internationaux.

“Aujourd’hui, l’OMS est fière de s’associer à de nombreux partenaires pour lancer le programme Act accelerator. Il s’agit d’une collaboration historique pour accélérer le développement et la production équitable de tests et de vaccins contre Covdi-19”, a déclaré le patron de l’agence sanitaire de l’ONU, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de la conférence de presse virtuelle.

Il a fait savoir que “nous sommes confrontés à une menace commune que nous ne pouvons vaincre qu’avec une approche commune”.

“Notre engagement commun est de garantir à tous l’accès à tous les outils pour vaincre Covid 19 qui est une crise mondiale sans précédent et qui a rencontré une réponse mondiale sans précédent”, a-t-il relevé.

Depuis janvier, l’OMS, selon son directeur général, “travaille avec des milliers de chercheurs du monde entier pour accélérer et suivre le développement de vaccins” contre Covid-19.

Vaincre la pandémie du nouveau coronavirus exige “l’effort de santé publique le plus massif de l’histoire”, a estimé, pour sa part, le secrétaire général de l’ONU.

“Le monde a besoin de développer, de produire et d’assurer une distribution équitable de vaccins, traitements et diagnostics sûrs et efficaces contre le Covid-19. Pas d’un vaccin ou de traitements pour un pays ou une région ou une moitié du monde – mais un vaccin et un traitement qui soit abordable, sûr, efficace, qu’on puisse administrer facilement et disponible de façon universelle – pour tous, partout”, a déclaré Antonio Guterres.

Dans un communiqué, l’OMS souligne que “les chefs d’État et les leaders mondiaux de la santé se sont aujourd’hui engagés à travailler ensemble pour accélérer le développement et la production de nouveaux vaccins, tests et traitements pour le COVID-19 et en assurer un accès équitable dans le monde entier”.

La pandémie de COVID-19 a touché plus de 2,4 millions de personnes, faisant plus de 160.000 morts. “Cela pèse lourdement sur les familles, les sociétés, les systèmes de santé et les économies du monde entier, et tant que ce virus menace n’importe quel pays, le monde entier est en danger”, estime l’organisation.

Bouton retour en haut de la page
Fermer