L’Organisation de la coopération islamique (OCI) tiendra, dimanche prochain à Djeddah, une réunion d’urgence au niveau des ministres des affaires étrangères, à la demande de l’Arabie saoudite, pour examiner la récente escalade israélienne.
Un communiqué de l’Organisation a fait savoir, mercredi, que “la réunion discutera de la grave escalade israélienne, à savoir l’intention du premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, d’annexer, en cas de sa réélection, la vallée du Jourdain, la partie nord de la mer Morte et l’ensemble des colonies en Cisjordanie”.
La réunion permettra de prendre en urgence les mesures politiques et légales en vue de faire face à cette agression, ajoute la même source, précisant que cette rencontre sera précédée par une rencontre préparative de hauts responsables.
Réagissant à cette annonce, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a déclaré, lors d’entretiens avec le ministre des affaires étrangères de Luxembourg, Jean Asselborn, en visite actuellement à Ramallah, que l’annonce de Netanyahu met fin à toute chance de réalisation de la paix, saborde les efforts internationaux visant à mettre un terme au conflit palestino-israélien, et contrevient à toutes les décisions de la légitimité internationale et du droit international.
M. Abbas a averti qu’en cas de mise à exécution de cette promesse, tous les accords signés avec Israël seront nuls et non avenus.
La vallée du Jourdain constitue environ 30% de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, et représente une région stratégique pour l’Etat palestinien futur.
La promesse de Netanyahu a été fermement condamnée par les Palestiniens, les Nations unies, l’Union européenne et des pays arabes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer