nt7arko-VF

Facile vainqueur de Crystal Palace ce mercredi soir (4-0), Liverpool est tout proche d’un 19e titre de champion d’Angleterre après 30 ans d’attente. Si Manchester City ne gagne pas à Chelsea jeudi soir, les Reds seront sacrés à sept journées de la fin.

Facile vainqueur de Crystal Palace ce mercredi soir (4-0), Liverpool est tout proche d’un 19e titre de champion d’Angleterre après 30 ans d’attente. Si Manchester City ne gagne pas à Chelsea jeudi soir, les Reds seront sacrés à sept journées de la fin.

Le cavalier seul des Reds cette saison pourrait être couronné jeudi soir si Manchester City ne s’impose pas à Chelsea. Et Pep Guardiola a annoncé que ce déplacement était à ses yeux secondaire par rapport au quart de finale de Cup à Newcastle, dimanche… Liverpool a donc assuré à la fois l’essentiel et le spectacle, à Anfield, en ne laissant que des miettes à l’équipe de Mamadou Sakho et Jordan Ayew (21 tirs dont 7 cadrés pour les Reds, aucun tir cadré pour Palace).

Liverpool s’est d’abord détaché avec un coup franc splendide du latéral droit Alexander-Arnold, qui tire décidément aussi bien les coups francs que corners. Plein axe, à vingt mètres, il a enroulé une frappe du droit dans la lucarne gauche de Hennessey (23e).

Ce fut ensuite à Fabinho, rayonnant au milieu, de se montrer décisif : son ouverture pour Salah dans le dos de van Aanholt était parfaitement dosée, et l’attaquant égyptien s’amenait le ballon pour doubler la mise du gauche (44e). Après la pause, l’ex-milieu brésilien de Monaco prit cette fois le costume de buteur, avec une frappe du droit magnifique de 35 mètres (55e) ! Après quoi Liverpool passait la barre des 100 buts inscrits toutes compétitions confondues cette saison avec un quatrième but en contre. Avec Mané au départ, Firmino en relais, Salah pour la passe décisive et Mané pour conclure d’une frappe croisée du droit (69e). Évidemment.

Mohamed Salah a marqué son 17e but de la saison contre Crystal Palace, le 15e à Anfield. Il a rejoint Pierre-Emerick Aubameyang au classement des buteurs, à deux longueurs du leader Jamie Vardy (19). L’attaquant égyptien, qui n’était pas loin du doublé (63e), sait bien sûr aussi servir. Sa passe dans le rond central en une touche pour Mané sur le quatrième but de Liverpool a éliminé quatre joueurs.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer